Mouvement des votes blancs : Pas de boycott, mais ni Rajoelina, ni Ravalomanana !

Comment choisir entre ce qu’il appelle « la peste et le choléra ». C’est impossible pour le mouvement des votes blancs, initié par le journaliste Patrick Nirina Andriamahefa, et président d’honneur de l’association Tafafoha (fondée en 2013 et effective depuis 2016). « Il n’est pas question de boycotter dans la mesure où cela incite les électeurs à ne pas être responsables. Il faut voter, mais voter blanc », explique-t-il. Et pourtant, que l’on veuille ou non, il y aura un second tour le 19 décembre. De surcroît, en janvier 2019, Madagascar aura de nouveau un ancien président ou chef d’Etat (c’est selon) à sa tête. Il s’agira, soit du n°13, Andry Rajoelina, soit du n°25, Marc Ravalomanana. « Nous ne sommes pas sans savoir ce qu’ils ont engendré pour le pays. L’un est connu pour le monopole, l’autre est notoire pour le laisser-aller. Et les deux ont déjà fomenté un coup d’Etat : l’un en 2002, à travers son auto-proclamation, l’autre en 2009, avec les militaire», argumente-t-il.

Aucune légitimité. Effectivement, le nombre de votes blancs (et nuls) impacte considérablement sur le taux de participation quiest très important dans une élection. Notons au passage que pour le scrutin du 7 novembre dernier, la HCC a recensé 386 946 blancs et nuls ; ce qui a, en quelque sorte, pénalisé les candidats. L’objectif est donc simple : « nous démontrons au vu et au su de tous, ainsi qu’au futur président qu’une frange de la population n’a pas voté pour lui et que, par conséquent, il n’a pas reçu carte blanche et la légitimité nécessaire », rajoute Patrick Nirina Andriamahefa. Ce qui veut dire que le mouvement des votes blancs s’érigera en un contrepoids du futur régime. D’ailleurs, il est inacceptable pour lui que « ce soit toujours des opérateurs économiques qui soient à la tête du pays car ne priment que leurs intérêts ». Outre l’incitation aux votes blancs, Patrick Nirina Andriamahefa dénonce fermement l’organisation et la tenue de la présidentielle dans la précipitation et dans une pauvreté ambiante. Il propose, en alternative, l’amélioration du cadre légal régissant les élections. Quoiqu’il en soit, c’est une initiative à suivre de près. Si le concept orignal et général de la campagne électorale consiste à persuader les indécis, force est de reconnaître que faire en sorte à ce que les partisans du mouvement des votes blancs fassent volteface et choisissent entre le n°13 et le n°25 est loin d’être une mince affaire, c’est un défi herculéen…

Recueillis par A. A

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Les votes blancs doivent être pris en considération dans une cartographie électorale . C’est une expression citoyenne . Il est important à l’avenir de les séparer des votes nuls . Ngeda grossier et vulgaire comme tous les voyous ZD sur ce site doit faire son enquête : vice président du FJKM Dada calin avec Bodo et Tinondia . Nous on est poli on ne va pas traiter ces charmantes chanteuses de  » makorelina  » .

  2. – Ianao mihintsy angamba Prescilla no tena MAKORELA. Sady maiva-ndoha no miteniteny faona

  3. Médiapart une référence a décrit Rajao et Ra8 comme la peste et le choléra .Lalatiana Ravololomanana avec Guy Razanamasy en 1989 puis s’affiche avec Zafy Albert en 2006 pour terminer dans les bras de Rajao en 2018 donc c’est une MAKORELINA pôlitika .Lazalazao devrait posséder un minimum de culture politique . Il ne faut pas s’étonner que ces ZD sont des fanatiques bornés qui ne voient que le bout de leur nez .La défaite certaine de leur gourou va encore les verser dans les violences type bombes artisanales partout .

  4. Mediapart a bien décrit dans un papier en juin 2018 la peste et le choléra à savoir Rajao et Ra8 .Pour Lazalazao i Lalatiana Ravololomanana n’est pas une référence car c’est une makorelina pôlitika : avec Razanamasy en 1991 puis Zafy Albert en 2006 pour atterrir dans les bras de Rajao en 2018! Ianareo ZD tsy manana culture politique fa fanatique « borné » voalaza . Hasaivo miomana dadanareo fa mahamay tribunal rehefa resy eo . Tsy misy tsy maty manota eto avec ANR Madagascar sera un état de droit !

  5. Mediapart a bien décrit dans un papier en juin 2018 la peste et le choléra à savoir Rajao et Ra8 ! Pour Lazalazao i Lalatiana Ravololomanana n’est pas une référence car c’est une vraie makorelina pôlitika avec Razanamasy en 1999 passant par Zafy Albert pour atterrir avec Rajao . Mba manàna culture politique ianareo ZD fa tsy fanatique « borné » voalaza . Dadanareo hasaivo miomana fa mahamay tribunal rehefa tsy lany eo . Tsy misy tsy maty manota eto !

  6. Champion du monde de contradiction : « Pas de boycott, mais ni Rajoelina, ni Ravalomanana  » cherchez l’erreur, et vous saurez pourquoi le pays n’avance pas.
    Moi aussi, je veux du blanc, mais je choisi: noir commee ça, je serai une éternelle opposition du type lalatiana ravololomanana et compagnie
    ;

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.