MAE : 18 agents rapatriés

Le Ministère des Affaires Etrangères met les points sur les « i » quant aux polémiques sur le rapatriement des agents de nos ambassades et consulats.

Des mouvements du personnel sont en cours au niveau des représentations extérieures de Madagascar. C’est d’ailleurs l’objet d’une mise au point faite par le ministère des Affaires Etrangères. Une mise au point selon laquelle : « Au titre de l’année 2018, dix-huit (18) agents, toutes catégories confondues, aux motifs d’admission à la retraite ou d’expiration de titre de séjour, seront rapatriés. Dix-huit (18) autres agents seront redéployés dans les représentations extérieures de Madagascar pour nécessité de service afin de garantir le bon fonctionnement de l’administration. Lesdits postes sont d’ores et déjà prévus dans la Loi de finances rectificative 2018 et n’impliquent par conséquent aucun rapatriement d’agents actuellement en poste dans nos ambassades et consulats. » Le Ministère des Affaires Etrangères de préciser : « Les mouvements du personnel suivent, par ailleurs, une logique de planification. Ils se feront de manière progressive pour compter de l’année 2018, par ordre de priorité au niveau des missions et des postes, par ordre d’ancienneté et de compétence tout en tenant compte de la continuité de service, pour chaque exercice budgétaire, le rapatriement des agents admis à la retraite, ceux dont le maintien en activité est échu, ceux dont le contrat n’est pas renouvelé ou le séjour à l’extérieur n’est pas renouvelable ».

Compétence du ministre. Le Ministère des Affaires Etrangères rappelle qu’en vertu des dispositions de l’article 11 al.3 du Décret n°2018-973 portant modification du décret 2017-412 du 30 mai 2017 fixant les attributions du Ministre des Affaires Etrangères ainsi que l’organisation générale de son ministère, la gestion des ressources humaines du Ministère des Affaires Etrangères et des représentations extérieures malgaches relève de la compétence du Ministre des Affaires Etrangères. « L’affectation des agents dans les représentations extérieures de Madagascar est une question d’ordre technique », précise le Ministère des Affaires Etrangères. Visiblement, ce dernier veut mettre fin aux polémiques sur les rumeurs selon lesquelles des agents en activité au sein de nos ambassades et nos consultants seraient victimes de rapatriement abusif. En tout cas, force est de constater que malgré l’avis n°07-HCC/AV du 07 septembre 2018 relatif à une demande d’avis sur les attributions courantes du Président de la République, les nominations aux hauts emplois de l’Etat continuent en Conseil des Ministres.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.