CENI et deuxième tour : Des logiciels soumis aux représentants des candidats



Jacaranda
Des délégués des deux candidats, des experts internationaux et de la société civile ont été présents lors de la séance de travail sur la présentation des logiciels utilisés lors du second tour.

Une réunion portant sur une séance de présentation technique des outils utilisés dans les Sections de Recensement Matériel de Vote (SRMV) se tiendra durant deux jours (hier et aujourd’hui) à la CENI à Nanisana .

Une session qui a vu la présence des délégués des deux candidats à la présidentielle, accompagnés par leurs informaticiens, en la présence des experts internationaux de la firme d’audit International Moore Stephens et du Système des Nations  unies, un expert de la HCC ainsi que des experts issus des Organisations de la Société Civile. Ils vont procéder notamment à un nouvel audit des logiciels utilisés dans les SRMV et au niveau central pour la saisie et la centralisation dans le cadre du traitement des résultats du second tour.

Au cours de son discours d’ouverture, Rakotomanana Hery a déclaré que «la Haute Cour Constitutionnelle, lors de la proclamation des résultats définitifs du premier tour, a également recommandé une poursuite et une amplification des efforts d’information réalisés en la matière, pour la mise en place d’un système informatique ayant la confiance de tous les acteurs. Lors de l’évaluation minutieuse que nous avons menée en interne à l’issue du premier tour, nous en sommes arrivés aux mêmes conclusions, si nous souhaitons parvenir à un processus électoral apaisé et des résultats acceptés par tous, il nous faut persévérer dans la transparence et travailler ensemble».

Verdict des urnes. Le président de la CENI de continuer que « ces engagements doivent s’inscrire dans le cadre des dispositions prévues par la loi, nous devons tous agir avec mesure et un sens des responsabilités élevés, dans le respect de la Constitution. C’est ainsi que nous mènerons à bien la noble mission qui nous été confiée, collecter et décompter dans la transparence le verdict des urnes, le rendre public afin de poursuivre la consolidation de la gouvernance et de la démocratie dans notre pays. C’est dans ce cadre que nous avons envisagé pour aujourd’hui et les jours qui viennent, de soumettre à un nouvel examen, un nouvel audit des logiciels utilisé dans les SRMV et au central pour la saisie et la centralisation… Mon souhait c’est que cette séance de travail soit l’occasion pour chacun des candidats de comprendre le système de traitement afin de lever toute incertitude, toute équivoque en la matière».  

Transparence. Visiblement le premier responsable de la commission électorale tient à rassurer ces concitoyens en général et les électeurs en particulier que le deuxième tour va se dérouler dans la transparence et que toutes les dispositions ont été entreprises dans ce sens. Toujours est-il que des voix s’élevèrent un peu partout quant à l’organisation du premier tour. Les gens s’attendent ainsi à ce que ce deuxième tour soit  autrement. « Wait and see ».

Dominique R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Il vaut mieux avoir cette précaution là car cette situation pourrait engendrer un problème majeur dans le pays.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.