CFM : Des propositions pour la stabilité politique



Jacaranda
Le président du CFM Maka Alphonse

Le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) a réuni hier à l’Hôtel Panorama les entités partenaires et celles au sein du Comité paritaire de la Charte de conduite ainsi que quelques organes étatiques concernés par la prévention de crise en cette période électorale. Les participants à cet atelier ont reconnu que le 1er tour de la présidentielle s’est passé dans le calme malgré quelques imperfections techniques constatées. L’objectif de la rencontre est d’assurer la stabilité politique pendant la période post-électorale afin de parvenir à la véritable réconciliation nationale. « L’atelier d’aujourd’hui se présente comme la suite logique des activités déjà réalisées en matière d’apaisement. L’objectif à atteindre est centré sur le renforcement des valeurs liées à la démocratie, à la non-violence et à la paix dans le système électoral du 2ème tour. », a expliqué Maka Alphonse, président du CFM.

Nouvelle version. Présent à cet atelier, un représentant du ministère de la Défense Nationale de préciser que les dispositifs de sécurité seront renforcés au seconde tour. « La couverture sur tout le territoire du pays sera garantie. », a-t-il souligné. Des recommandations ont été émises à l’issue de la rencontre d’hier. A court terme, il s’agit de proposer aux deux candidats de signer la Charte de bonne conduite dans sa nouvelle version correspondant au contexte actuel et de faire un engagement pour le respect de l’unité nationale et des Soatoavina malagasy. Il s’agit également d’afficher les résultats par bureau de vote, chose qui n’est pas faite lors du 1er tour et de consulter la CENI et l’entité responsable, ceci dans le but d’accélérer la distribution des cartes électorales qui restent auprès des bureaux des Fokontany.

  1. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.