Centre Akamasoa : Noël sous le signe du partage

Jacaranda

Passer la fête de la Nativité à Andralanitra est une coutume pour la famille Rajoelina.

Noël se passe en famille. Pour la famille Rajoelina, c’était au Centre Akamasoa à Andralanitra qu’elle a fêté la Nativité. Passer Noël aux côtés des plus démunis chez le Père Pedro est une coutume pour Andry et Mialy Rajoelina, ainsi que leurs trois enfants. Du temps de la Transition et même durant les années où il n’était plus au pouvoir de 2014 à 2017, Andry Rajoelina et ses proches n’ont jamais manqué de fêter Noël au Centre Akamasoa. D’ailleurs, tout au long de la campagne électorale, le candidat « numéro 13 » dont l’élection à la Magistrature suprême sera certainement confirmée dans quelques jours si l’on s’en tient aux résultats provisoires de la Commission Électorale Nationale Indépendante, n’a eu de cesse de marteler qu’il sera un président proche du peuple, mais aussi et surtout des nécessiteux et des plus démunis. « Vous êtes nos familles, vous êtes nos enfants, vous êtes nos proches »,  a déclaré le président Andry Rajoelina lors d’une brève prise de parole. Une manière d’exprimer son attachement et son « Amour » pour les habitants du centre. La famille Rajoelina a d’ailleurs pris le repas de Noël avec le Père Pedro et les 3.000 enfants de l’Akamasoa. En effet, l’évènement s’est déroulé sous le signe du partage et du « Fitiavana ».

Citoyens responsables. «Tolona sy Fivavahana» (lutte et prière). C’est le mot d’ordre chez le Centre Akamasoa du Père Pedro. L’objectif c’est de donner un toit et du travail aux plus démunis, pour qu’ils puissent améliorer leurs conditions de vie, sortir de la pauvreté et éduquer leurs enfants. Dans son homélie, le Père Pedro a fait savoir qu’actuellement 90% de la population d’Andralanitra ne pratiquent plus la mendicité. Si à l’ouverture du centre il y a 29 ans, une cinquantaine de personnes seulement a été présente à l’Akamasoa pour la messe de Noël, hier, plus de 10.000 fidèles catholiques ont assisté à la messe-spectacle d’Andralanitra. « Les gens hébergés au centre sont des citoyens responsables, conscients de l’enjeu du développement, patriotes et qui participent pleinement aux affaires nationales », a soutenu le Père Pedro. Une allusion certainement à la forte mobilisation lors de la dernière élection présidentielle. Il convient de noter que le candidat « numéro 13 » a obtenu plus de 90% des voix au niveau de ce quartier. Et le Père Pedro d’ajouter que « cette élection a fait naître un nouvel espoir au peuple malgache qui souhaite un Madagascar développé et épanoui ».

Espoir. Pour sa part, Andry Rajoelina a salué les efforts du Père Pedro qui, 29 ans après son arrivée au pays a réussi à construire tout un village pour héberger 25.000 personnes. Lors de son arrivée à Madagascar en 1970 alors qu’il n’avait que 22 ans, il n’y avait qu’une cinquantaine de personnes à Andralanitra. Comme le Père Pedro, le numéro Un du « Tanora malaGasy Vonona » a aussi fait part de son espoir pour un avenir meilleur pour le peuple malgache et pour la population de l’Akamasoa. Pour le jour de Noël et dans l’attente des résultats du scrutin du 19 décembre, Andry Rajoelina se positionne en Raiamandreny et n’a pas manqué d’exhorter les Malgaches à faire preuve de solidarité et de se donner la main afin de développer le pays. Ce Noël à l’Akamasoa a été clôturé par la distribution de jouets aux 3.000 enfants du Centre.

Davis R

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.