Processus électoral : Cap sur les Législatives

Jacaranda

La Haute Cour Constitutionnelle (HCC) a proclamé hier les résultats définitifs du scrutin du 19 décembre. Une proclamation qui a déclaré vainqueur de cette élection le candidat n°13 Andry Nirina Rajoelina. L’investiture du nouveau président de la République ne va plus tarder, une cérémonie officielle qui marquera son entrée en fonction pour un mandat de 5 ans. Après le verdict de la HCC, les états-majors politiques seront préoccupés par la préparation des élections législatives dont le calendrier reste dans l’incertitude malgré la proposition de la CENI qui a recommandé au gouvernement la date de 20 mars 2019. Or, à s’en tenir aux exigences des textes en vigueur, les Législatives ne pourront pas avoir lieu à cette date.

Nouvelle majorité. Le nouveau Président de la République devra avoir une majorité nette à l’Assemblée nationale pour qu’il puisse réaliser les promesses qu’il a faites durant la campagne électorale. Une majorité qui ne devrait pas être le résultat d’une coalition qui risque à tout moment de s’exploser. En attendant le renouvellement des membres de l’Assemblée nationale, le nouveau chef de l’Etat sera obligé de nommer son Premier ministre, en application de l’article 54 de la Constitution, à partir de la composition actuelle de la Chambre  basse. A l’allure où vont les choses, un nouveau gouvernement sera mis en place après les futures Législatives. Une manière pour certains observateurs de faire remarquer que le gouvernement qui sera formé après l’investiture du nouveau président de la République ne serait qu’une transition.

R. Eugène

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Governemanta tsy maimbo OSY fotsiny dia efa izy.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.