CFM : Apaisement et réconciliation, gages du développement

Le président du CFM Maka Alphonse.

Le Conseil du Fampihavanana Malagasy ou CFM félicite le peuple malagasy « qui a su exprimer son choix lors de l’élection présidentielle du 19 décembre 2018, et ce, d’une manière apaisée, démocratique et digne ». « Nous remercions toutes les parties prenantes qui ont contribué à la réalisation de ce processus électoral. », souligne un communiqué du CFM. Le Conseil du Fampihavanana Malagasy félicite également le nouveau président élu Andry Rajoelina, « « Raiamandreny » de tous les Malagasy, garant de l’unité nationale ». « Nous lui souhaitons plein succès pour la réalisation de son programme. », indique le communiqué.

Acquis démocratiques. Par ailleurs, le Conseil du Fampihavanana Malagasy rappelle que « l’apaisement et la réconciliation sont les gages du développement de la Nation ». « Tel que prévu dans la Constitution, le Conseil du Fampihavanana Malagasy est l’organe chargé de la conduite de ce processus. », précise son président Maka Alphonse. Avant de mettre les points sur les « i » : « La consolidation des acquis démocratiques et la préservation de l’Unité nationale doivent constituer les impératifs des prochaines échéances électorales. Le Conseil du Fampihavanana Malagasy reste déterminé à assumer pleinement sa mission. »

Recueillis par R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire