Jean-Max Rakotomamonjy : Troisième saisine de la HCC

Le président de l’Assemblée nationale attend le son de cloche de la HCC.

En l’espace de deux jours, le président de l’Assemblée nationale Jean-Max Rakotomamonjy a saisi la HCC à trois reprises. La première fois, c’était pour demander la réintégration dans les travées de l’Hémicycle de 4 ministres non reconduits dans le nouveau gouvernement ;  la seconde fois, pour demander l’Avis de la Cour sur la fin du mandat du Bureau permanent ; et la troisième fois, pour faire constater la vacance de siège de députés nommés membres du gouvernement et de procéder à leur remplacement.

Opportunité. Force est de se poser des questionnements sur l’opportunité de ces trois saisines puisque la HCC a déjà fait savoir que « les pouvoirs de l’Assemblée nationale et le mandat des députés qui la composent, issus des législatives du 29 décembre 2013, arrivent à expiration le 5 février à minuit ». Soit dans moins d’une semaine. En tout cas, le juge constitutionnel ne s’est pas empressé d’émettre ses Avis par rapport à ces trois saisines enregistrées respectivement les 28 et 29 janvier 2019 à Ambohidahy.

Session extraordinaire. Les 4 ministres « very seza » ne pourront pas siéger ce jour à Tsimbazaza lors de l’ouverture de la session extraordinaire. Même topo pour les suppléants des ministres Tinoka Roberto et Marie Thérèse Volahaingo. En revanche, l’ex-ministre Riana Andriamandavy VII aura largement le temps de siéger à Anosikely suite à la saisine en date d’hier du président du Sénat demandant sa réintégration au sein de la Chambre haute.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire