Ntsay Christian : Au chevet des victimes de l’accident à Tsaratanàna

Suite à un accident d’hélicoptère survenu dans le District de Tsaratanàna, ayant transporté un responsable régional et des éléments de la Gendarmerie Nationale de la Région Betsiboka, le Premier ministre Ntsay Christian, représentant le Président de la République, s’est rendu à l’Hôpital Militaire de Soavinandriana hier, pour réconforter et soutenir les victimes, en leur souhaitant un prompt rétablissement.

Responsabilités. Le Premier ministre, d’affirmer que selon les observations des médecins traitants, il n’y a aucune inquiétude quant aux états de santé des victimes. Il a précisé que le gouvernement a pris à temps ses responsabilités. Il a ainsi adressé ses reconnaissances au Président de la République qui, aussitôt après l’accident, a mis un hélicoptère à la disposition des équipes de secours pour le transport des blessés vers la capitale, qui urgeait. Il a également affirmé que les frais de soins médicaux seront entièrement pris en charge par l’Etat.

Maintien de l’ordre. Concernant cette mission qui a viré au drame, le Premier ministre a expliqué que ces officiers de la Gendarmerie louaient leurs services dans le cadre de la réforme du maintien de l’ordre au niveau de la Région, et spécialement pour la lutte contre le « kidnapping », dont les dispositifs localement mis en place permettront de continuer les efforts dans la prévention. Il y a lieu de préciser que cet accident aérien s’est produit aux environs de 10 heures du matin à Anadabo, dans la Commune Rurale d’Isinko, entre Tsaratanàna et Andriamena. Cinq personnes étaient à bord de l’aéronef, entre autres, le Chef de la région Betsiboka, le Commandant du groupement de la Gendarmerie Nationale de Betsiboka, le Commandant de la compagnie de la Gendarmerie Nationale de Tsaratanàna, ainsi que les deux pilotes de la Base Aéronavale d’Ivato.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. hita fa tena miezaka tokoa ny fitondram-panjakana hamerina ny laoniny ny fandriampahalemana eto madagasikara.misy ary hita mivaingana ny fanovana eto amin’ny firenena, mandaloa rivo-baovao madagasikara sy ny malagasy mponina ao mainy

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.