Disparition du Cl Ratsimandrava : 44 ans déjà

Jacaranda

11 février 1975-11 février 2019.  44 ans après l’assassinat du colonel Richard Ratsimandrava le mystère plane encore. Il n’a été  chef d’État que pendant six jours du 5 au 11 février 1975. Faut-il rappeler que  le long procès qui  a suivi son assassinat n’a rien donné. En effet, aucune lumière ne sera faite sur le meurtre de cet homme d’Etat. La politique de « Fokonolona » qu’il a voulu instaurer dans le pays n’est pas du goût de certaines puissances financières. Malgré sa disparition, ses œuvres restent toujours gravées dans la mémoire des gens.

Dominique R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. Mahatsiaro ny teni’ny Rado mpanoratra teny amin’ny 13 mai aho. Tamin’ny tolombahoaka 2002 no nitenenany hoe: Arovy Ravalomanana fa tahaka an-dRatsimandrava izy.

  2. Nampalahelo ny olo-marina

  3. Hi hi hi ! Mampihomehy isika !! Normal que le » mystère » plane encore ! Car personne n’a vraiment voulu faire la lumière sur cette affaire.
    Et Didier Ratsiraka a profité un moment de l’affirmation gratuite faite par la femme vazaha agrégée d’Histoire, Françoise Raison-Jourde ( voir son livre ), sur l’implication directe du Général Andriamahazo. D’après elle et selon sa source ultra-sûre, c’est ce dernier qui a tué Ratsimandrava de ses propres mains. L’affirmation de Françoise est indéniablement d’ordre géostratégique et géopolitique.
    En tout cas, cela protège un peu le vrai assassin qui est toujours vivant ( alors qu’Andriamahazo est déjà décédé ) selon le Père Jésuite Rémy RALIBERA dans son dernier livre écrit avant sa mort.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.