Législatives et caution de 5 millions d’ariary : Certains candidats se sentent écartés

Jacaranda

La chance des candidats qui vont prendre part aux législatives ne sera pas la même. En effet, la caution pour les législatives est fixée à 5 millions d’ariary. Ce qui pourrait ne pas être à la portée de tout le monde pour ne parler que des gens vivant dans les communes rurales sises dans les contrées reculées du pays. Des cas qui pourraient également se présenter pour d’autres communes qui ne sont pas forcément enclavées. Même s’ils ont l’intention de se présenter cette caution ne ferait pas l’affaire des candidats à faibles moyens financiers à moins qu’ils trouvent des sponsors avec les conditions que cela suppose. Et que malgré le fait qu’ils aient de bonnes idées pour développer leurs circonscriptions respectives, ils se sentent écartés. Toujours est-il qu’il n’y a pas seulement la caution, il faudrait aussi tenir compte de la campagne électorale et qui ne constitue pas notamment une mince affaire. Et ce ne sont pas les exemples qui manquent.

Scrutin. Quant aux élections des députés, pour les circonscriptions électorales avec un seul député à élire, le scrutin uninominal majoritaire à un tour devait être la règle. Pour ce qui est des circonscriptions où il y aura plus d’un siège à pourvoir, ce serait un scrutin de liste à représentation proportionnelle à un tour selon la règle du plus fort reste. Notons que la répartition et le découpage des circonscriptions électorales seront déterminés par un décret pris en conseil des ministres.

Système majoritaire. Toujours à propos des législatives, la HCC a décidé que la loi organique n°2019-002 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi organique n°2018-010 du 11 mai 2018 relative à l’élection des députés est conforme à la Constitution. D’ailleurs, en considérant son article 6, il est mentionné que « le système majoritaire a pour but de favoriser la personnalisation de l’élu et la constitution d’une majorité solide et durable qu’il apporte une contribution à plus grande stabilité du gouvernement issu des élections, que l’introduction d’une dose de proportionnelle permet à un plus grand nombre de partis politiques d’être représenté à l’Assemblée nationale, de bénéficier d’une représentation aussi fidèle que possible de leurs résultats électoraux ; qu’en instaurant un système électoral mixte, le législateur a voulu répondre à ces impératifs de stabilité et de représentativité».

Dominique R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. il faut déjà se préparer en avance pour participer à l’élection législative, c’est à dire quoi qu’il en soit , il faut garder toujours la motivation puisque cette une élection importante pour déterminer le projet de loi et vison de développement de notre pays

  2. mila fahavononana ny fifidianana solombavambahoaka satria anisany miantoka ny asa fampandrosoana ny firenena izany. ka raha toka ka tena vonona tokoa dia tsy tokony hanana olana amin’ny hoenti-manana ,

  3. je croix que c’est un peut plus cher non,c’est normal qu’il pense ça pas ce que certain d’autres eux na pas les mois pour payer cette argent!

  4. Etant à 5 millions peut de gens pourrait i intégrer! Le mois de janvier il y avait Hery… Qui n’accepter pas cette caution parce que d’après lui c’est trop chère pour ce Catégorie! En tout cas Mieux vaux sa seras et peut de candidat pas beaucoup de travail et nul veulent se bagarrer pour cause de bourrage

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.