Jardin d’Antaninarenina : Vers sa réintégration dans le patrimoine de la CUA

Jacaranda
Le jardin d’Antaninarenina sera récupéré par la CUA.

Le jardin d’Antaninarenina a été bel et bien vendu par la Commune, mais en 1998. C’est le résultat de l’enquête menée par la commune urbaine d’Antananarivo face aux attaques médiatiques dont ses actuels dirigeants font l’objet ces derniers temps. Des attaques qui voulaient accuser le maire Lalao Ravalomanana de vendre des terrains appartenant à la CUA. « Le maire de l’époque était Guy Willy Razanamasy et une certaine Lalatiana Ravololomanana occupait le poste de secrétaire général. A la tête du Conseil Municipal de la ville d’Antananarivo, seule entité pouvant décider par délibération de toute vente de terrain, se trouvait un certain Lalaina Berthnès. Le maire ne peut décider de la vente de tel ou tel terrain de la Commune, le Conseil municipal étant seul habilité à le faire. », affirme un communiqué de la Direction de la Communication de la CUA en date d’hier.

Mesures. « L’affaire a refait surface, comme par hasard en 2018 à la production des documents de mutation. Le choix de production de tels documents officiels est du ressort du service des Domaines et de celui de la Topographie, départements rattachés au ministère de l’Aménagement du Territoire. », précise ledit communiqué. Avant de rajouter : « La mairie de la Capitale actuelle s’érige contre la vente du jardin d’Antaninarenina qu’elle considère comme un patrimoine historique et culturel de la ville et va prendre les mesures appropriées pour que cette place abritant la stèle de Philibert Tsiranana, Père de l’Indépendance Malagasy, continue à demeurer dans le domaine public. »

Recueillis par R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.