Actes de banditisme : Réseau mafieux à Tsaratanàna

Jacaranda
Le district de Tsaratanàna est à la merci des « Dahalo ».

L’insécurité qui règne dans le district de Tsaratanàna prend une ampleur considérable. Il s’agit notamment de vols de zébus, des attaques à main armée et de kidnappings. Les actes de banditisme sont fréquents ces derniers temps dans ce district. Vu la situation qui règne à Tsaratanàna, force est de constater que ce sont les « Dahalo » qui dictent leur loi dans ce district. Des bandits qui sont composés des élus, plus précisément des maires, des opérateurs économiques, voire même des membres des forces de l’ordre. On a l’impression qu’on est en présence d’un réseau mafieux. D’ailleurs, le maire de la commune rurale de Bekapaika du district de Tsaratanàna a été placé sous mandat de dépôt pour avoir été de maille avec les bandits.

Actes. Et ce n’est pas tout, un certain Del est recherché, autrement dit, « Wanted », sa tête est mise à prix à hauteur de 2 millions d’ariary pour avoir semé la pagaille dans le district de Tsaratanàna comme s’il faisait la pluie et le beau temps dans cette région. Mais toute chose a sa fin, il est maintenant recherché pour les actes qu’il a commis à Tsaratanàna. Les responsables étatiques ont ainsi pris leurs responsabilités. A cet effet, des mesures conjointes ont été prises par le ministre de la Défense nationale, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, le ministre de la Sécurité publique et le secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie. Une opération de sécurisation a été déclenchée, des éléments de renfort ont été envoyés sur les lieux. Les représentants étatiques locaux qui n’ont pas pu mener à bien leurs missions ont été sanctionnés et démis de leurs fonctions.

Zones rouges. En outre, une délégation gouvernementale, dirigée par le Premier ministre a effectué la semaine dernière une descente dans les zones rouges du district de Tsaratanàna pour constater l’effectivité de l’opération menée, encourager les éléments des forces de sécurité sur place, et rassurer la population locale de la présence et du soutien de l’Etat à son endroit. Toujours est-il que ce district est un exemple comme un autre mais le phénomène tend à se généraliser sur toute l’étendue du territoire.

Recueillis par Dominique R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Calmé vous ,le gouvernement est en train de résoudre l’insécurité à Madagascar ,de toute façon c’est déjà dans le projet de Mr le président et on espéré que tous va ce déroulé dont la bonnes direction!

  2. l’état ne garde pas les bras croisés puisqu’il s’agit de l’insécurité .le combat contre celle ci est déjà inscrit das le projet de développement du président andry rajoelina. mais pourquoi en avoir beaucoup de polémique à propos de ça? peut être que il y avait des manipulateurs qui veulent installer l’instabilité à Madagascar, dont le but est de cibler le régime comme incapable de résoudre les problèmes. si c’est le cas, vous perdez le temps puisque le président a déjà fit qu’il va faire tous les nécessaires afin de rendre la stabilité sur notre pays, dans ce cas, ce qui ose , payera le prix fort. en plus, on ne peut pas avoir un vrai développement si on ne vit pas dans le calme et l’apaisement . tout le monde devra être conscient de ça

  3. mihevitra ireo panao ratsy fa fanjakana gaboraraka ity tafajoro ity dia iz misary adala reo mianakavy !!! tsara mits n fandraisan andraikitry ny fanjakana fa na iz na iz mabadik izao dia tsy maintsy apiharina azy ny lalàna

  4. le gouvernement est actuellement en cours de résoudre ce type de problème,,,on sait tous que le président fait de son mieux à l’éradiquer pour avoir la tranquillité

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.