Croix Rouge Morondava : 3 personnes placées sous MD

Jacaranda
Une signature de convention entre le Bianco et la SAMPATI-FJKM a eu lieu hier.

Plusieurs hauts responsables au sein de la Croix Rouge Malagasy soupçonnés d’être impliqués dans l’affaire du détournement de fonds octroyés par la Croix Rouge Norvégienne sont sous mandat de dépôt à Antanimora actuellement.

Le traitement du dossier Croix Rouge Malagasy au niveau du Bureau Indépendant Anti-Corruption avance à vitesse grand « V ». Hier, un dossier impliquant des responsables de cette entité au niveau du District de Morondava a été déféré auprès du Pôle Anti-Corruption. Le déferrement s’est soldé par le placement sous mandat de dépôt de 3 personnes. Hier, six individus, à savoir trois responsables de la CEM Morondava, des fournisseurs et des responsables de projet ont été auditionnés auprès des Juges du PAC. Ils sont accusés entre autres, d’abus de fonction, détournement de fonds, faux en écriture de banque et de commerce, usage de faux et favoritisme. L’affaire concerne l’attribution des marchés dans la zone d’intervention de Morondava dans les années 2016 et 2017. Il convient de noter qu’il s’agit de la deuxième partie du dossier Croix Rouge Malagasy. Le traitement de la première partie du dossier par l’équipe d’investigations du Bianco s’est soldé par le placement sous mandat de dépôt de plusieurs hauts responsables de cette entité depuis le mois de septembre 2018. Parmi eux figurent l’ancien Secrétaire général de la Croix Rouge Malagasy et deux comptables. Pas plus tard que la semaine dernière, le Bureau Indépendant Anti-Corruption a émis un avis de recherche contre deux anciens comptables de la Croix Rouge Malagasy. Au total, environ 400 000 000 millions d’Ariary ont été détournés de la somme de 3 millions d’Euros que la Croix Rouge Norvégienne a offert à la Croix Rouge Malagasy pour financer des actions humanitaires au niveau de plusieurs régions de la Grande île. Pour ce qui est de l’affaire Morondava, 145 000 000 d’Ariary ont été détournés selon les informations.

Convention. Toujours dans le cadre du renforcement de la lutte contre la corruption, une convention de partenariat a été signée hier entre le Bureau Indépendant Anti-Corruption représenté par son Directeur Général Jean Louis Andriamifidy et la « Sampana Mpanazava sy Tily » (SAMPATI-FJKM) représenté à l’occasion par son président national, le Pasteur Rakotovao Hajarimiadana. Ce partenariat favorisera l’éducation et la communication en vue de mobiliser les citoyens à connaitre, à refuser et à combattre la corruption ; la mise en pratique de la lutte contre la corruption dans la vie quotidienne et la mise en place d’une cellule de veille et d’interpellation en matière de lutte contre la corruption au sein de la SAMPATI. Ambohibao va soutenir la SAMPATI dans les démarches de lutte contre la corruption et la sensibilisation des fidèles de l’Eglise FJKM.

Davis R

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. tokony o tonga saina amzay reo tanana zatra ntsotra atramzay fa tsy mitsitsy am resaka maloto mitsy ny filohantsika fa mijoro amin’ny marina sy ny rariny ary ny hitsiny, zay vo tena tsapa oe hisy tokou le fiovana goavana eto amtsika, ary fiovana am lafiny reetra io!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.