Sahondra Rabenarivo : « Harmoniser l’IEM avec la stratégie nationale de la lutte contre la corruption »

Jacaranda

La passation de service entre la présidente rentrante Sahondra Rabenarivo et le président sortant le général Herilanto Raveloharison du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI) s’est tenue, hier,  en son siège à Antaninarenina. En marge de cette passation, celle qui vient d’être nommée  à la tête du CSI a parlé notamment que « nous sommes un organe stratégique. Nous ne sommes pas seulement là pour la répression, mais il faudrait également donner la place à la prévention et ce pour réduire les opportunités de corruption ». Cette juriste de formation, et non moins sortante de « Harvard Law School » a tenu aussi  à souligner qu’il faudrait harmoniser l’IEM avec la stratégie nationale de la lutte contre la corruption.   Notons que les principales missions du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité consistent à assurer le suivi et évaluation du système de lutte contre la corruption, d’élaborer et de mettre en œuvre la Politique Nationale de Bonne Gouvernance, mais aussi de veiller sur le respect de l’Etat de droit et des droits humains.

Recueillis par Dominique R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. Arrêtez aussi Maminiaina RAVATOMANGA !!!!

    Le C.V. du nouveau « Prézida » est invisible à ce jour…Je me demande pourquoi est-ce qu’ il cache son parcours scolaire/universitaire? existe-t-il ? Les Malagasy ont le droit de tout savoir sur monsieur le « prézida »…la moindre des choses c’est de publier des copies certifiées conformes des diplômes…………..il ne sait même pas le sens du terme « parité », ce monsieur est une honte pour Madagasikara……………………………………..

  2. Ce n’est pas le contraire qu’il fallait dire ? Organiser la stratégie nationale contre la corruption pour qu’elle s’harmonise avec l’IEM. Bof, nous sommes habitués à mettre la queue à la tête alors, à quoi bon.
    Je sors du sujet. Le problème avec le “Velirano” c’est le “Ny làlana angaha fihinana ?”. Donc, il y a un grand dilemme car la libre circulation, la sécurité, “izay mahavangivangy tian-kavana”,… dépendent de l’état des routes. Or, je ne pense pas que “les routes” soient prioritaires pour l’IEM.
    Sinon, je me souviens qu’un ami, pendant les dernières élections, me disait pourquoi il élisait ANR. C’est parce qu’il est visionnaire. Il surpasse la vision de MR. Tout le “manifesto” n’est qu’un point dans l’IEM. C’est quelque chose qu’il faut faire sans même en parler. S’il veut faire des buildings forcément les routes vont avec. Là, je me dis, j’ai tort car les routes sont des points non pas des paragraphes dans l’IEM. Admettons mais, là je vois que le Pouvoir découvre. Pour mieux illustrer, prenons l’exemple de Tsaratanàna. Pourquoi faire dépêcher une très forte délégation là-bas ? Normalement, si j’en crois à ce que disait mon ami, cela n’est qu’un tout petit point minuscule. L’essentiel devrait être l’entame de l’IEM. Oui, c’est trop évident que la sécurité doit déjà faire partie du programme du Président alors, il faut juste l’appliquer. Avant de dresser son programme, normalement, il doit savoir d’abord ce qu’endure la population. Pourquoi alors le remettre en cause ? Normalement, si l’on commence l’application de ce fameux programme même les “daholo” se calment et changent de stratégie eux aussi. (Si, si, si, ce n’est pas du coq à l’âne)

  3. Mission :

    Devenu CSI en mars 2006, suivant le décret n°2006 – 207 du 21 mars 2006, et complété par : le décret n°2016 – 034 du 20 janvier 2016 ses missions sont :

    Développer Ie Système National d’intégrité (SNI) ;
    Assurer la coordination, le suivi et l’évaluation du Système Anti Corruption ;
    Elaborer et mettre en œuvre la Politique Nationale de Bonne Gouvernance;

    Dans l’accomplissement de ses missions d’appui, de Conseil, d’orientation et de supervision, le Comité pour la Sauvegarde de I’intégrité est appelé à émettre des avis auprès du Président de Ia République sur foutes les questions concernant Ia bonne gouvernance, Ia lutte contre la corruption, le respect de I’Etat de droit, la promotion de l’intégrité et l’efficacité des piliers du Système National d’intégrité.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.