Mialy Rajoelina : Installation officielle de l’usine « Malagasy Ethanol » à Ambilobe

Jacaranda
Mialy Rajoelina a procédé à la pose de la première pierre de l’usine « Malagasy Ethanol ».

“Malagasy Éthanol”. C’est l’appellation de la première usine de production d’éthanol installée à Madagascar. Un projet initié par l’Association Fitia dirigée par la Première Dame, Mialy Rajoelina. La cérémonie de pose de première pierre de cette usine s’est déroulée hier à Ambilobe. La Première Dame, Mialy Rajoelina était venue en personne au « Fokontany » de Matsaboarilaidama, dans la Région Diana, en compagnie des membres de l’Association Fitia et en présence du Roi d’Antakarana et des notables locaux pour honorer de leur  présence le lancement officiel de l’usine “Malagasy Éthanol”. L’évènement a également été marqué par l’inauguration officielle du premier point de vente d’éthanol et de réchauds destinés au grand public. Dans son discours, la Première Dame a expliqué que sa venue à Ambilobe et les actions initiées par l’Association Fitia, sont toujours le fruit de son Amour pour la Patrie et de son engagement pour le développement du pays. Il convient de rappeler que cette usine résulte de la promesse faite par le Président Andry Rajoelina lors de son premier passage à Ambilobe en 2018. En vue de l’amélioration des conditions de vie des mères de familles et des enfants malgaches ainsi que pour la conservation de l’environnement, missions principales de l’Association Fitia, la production et la sensibilisation des ménages pour l’utilisation de l’éthanol sont des priorités majeures. Et ce afin de favoriser le basculement vers l’utilisation des énergies vertes et renouvelables, telles que l’éthanol à la place du charbon de bois.

Un réchaud à éthanol s’achète à 10 000 Ariary.

Energies vertes. En tant que Présidente du PAESFA, mais aussi en tant que citoyenne malgache engagée pour le développement durable, Mialy Rajoelina considère que la réussite des projets d’utilisation des énergies vertes telle que l’éthanol constitue un grand défi pour elle et son Association afin d’améliorer le quotidien des foyers malgaches et leurs niveaux de vie. L’utilisation des charbons de bois favorisant la destruction de l’environnement et la décadence de l’état de santé de nombreuses familles malgaches sont dues à l’utilisation du charbon de bois, la Première Dame a donc encouragé l’utilisation de l’éthanol qui représente, selon elle, une solution durable aux problèmes environnementaux et sanitaires. Elle favorise aussi la création d’emplois. “Malagasy Éthanol” sera donc le producteur et le distributeur officiel d’éthanol et de réchauds y afférant à Madagascar. Le coup d’envoi des travaux de construction de l’usine a été donné hier. Les travaux seront achevés complètement le 9 décembre de cette année. Toutes les infrastructures et les produits de cette usine respecteront les normes internationales en vigueur en termes de préservation de l’hygiène, de la santé et surtout de l’environnement.

4 000 litres. La production journalière de « Malagasy Ethanol » est estimée à 4.000 litres. Des partenariats stratégiques seront lancés avec les associations de cultivateurs de cannes à sucre locaux, car 50.000 kg de cannes à sucre par jour seront nécessaires pour l’usine. 500 hectares de terres seront destinés à la culture de cannes à sucre, en plus de la création de pépinières diverses pour l’amélioration de la productivité sur le long terme. L’objectif est de pouvoir produire 100 tonnes de cannes à sucre par hectare sur le long terme car la production actuelle demeure très faible avec les 70 tonnes par hectare.

3 500 Ariary. La Première Dame, Mialy Rajoelina a également procédé à l’inauguration du premier point de vente des produits de Malagasy Éthanol au centre ville d’Ambilobe, où l’on peut acheter les bouteilles d’éthanol dont le prix est vraiment abordable pour tous, car le litre se vend à 3.500 Ariary et pouvant durer jusqu’à 4 heures de cuisson en moyenne ou 2 jours suivant le rythme quotidien des familles malgaches. Par contre, un réchaud à éthanol est vendu à 10.000 Ariary chez les points de vente de « Malagasy Éthanol », un prix très avantageux par rapport à celui des réchauds à gaz. « De nombreux accords de partenariat sont en cours de réalisation pour la distribution et la promotion des produits de Malagasy Éthanol dans tout Madagascar afin de bénéficier à tous les familles malagasy sans exception », selon Mialy Rajoelina. Elle a fait un appel à la solidarité nationale dans les projets de protection sociale et de conservation de l’environnement pour le développement rapide et durable du pays. Elle a également profité de l’occasion pour féliciter les femmes d’Ambilobe et de toute la Région Diana pour la Journée Mondiale de la Femme qui sera célébrée demain 8 mars à travers le Monde.

Davis R

Telma Fibre Vibe

Share This Post

7 Comments - Write a Comment

  1. Eh bien voila, les électeurs du Prézida sans diplôme (aucun) commencent à ” mihinan’ ny IEM”….ce n’est que le début…

  2. Eh bien voila, les électeurs du DJ commence à mihinan’ ny IEM, ce n’ est que le début.

  3. Qui sont les actionneurs ? qui sont les membres du Conseil d’Administration ? Bref qui sont les propriétaires de cette entreprise qui n’aura pas de concurrence.Est-ce que c’est le peuple ?..Bien sûr que c’est le peuple qui seront les clients, mais les bénéfices de l’entreprise appartiendront à qui vraiment ?..C’est vraiment pour l’amour de la patrie ?..

  4. Quelle escroquerie!! Promouvoir une société privée par le biais d’un soit disant “oeuvre social” ! Cela s’apelle faire du busness au travers d’une société “ecran”! Arrêtez de prendre les pauvres pour des vaches à lait Madame!

  5. Tsy vao maika ve hampitombo ny fandaniana izany. ARIVO ARIARY isan’andro @ izao de ampy ny saribao. Tsy maintsy manana 42 000 Ar isam-bolana farafahakeliny izany an !!!!!!!! TSY TAKATRY NY MADINIKA E !!!!!! Toa mitovy @ petrole ihany izy izany kou ?!!!!!!!!

  6. Je me demande si une Association à but non lucratif a le “DROIT” de se lancer dans cette optique de l’industrialisation (bien sûr, à but lucratif)? Toutefois, avec une petite accommodation (c’est selon), tout paraît “faisable”. Qui sait! Quoi qu’on dise, bon courage à l’initiateur de ce projet. C’est merveilleux!

  7. Mais cela ne rentre pas dans les attributions de la Première Dame.
    C’est le Ministère de l’Énergie qui doit mener ce genre de projet. On commence à mélanger les genres.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.