Municipales/Communales : Les élections se tiendront au plus tard en août

Jacaranda

Le vice-président de la Ceni (Commission Électorale Nationale Indépendante), Thierry Rakotonarivo, sur une station de radio privée, avant-hier, a déclaré que les élections municipales/communales se tiendraint au plus tard en  août. « Les Maires ont commencé leur mandat le 22 septembre 2015. Voilà qu’ils sont en fin de mandat, les nouveaux doivent, en principe, prendre leurs fonctions le 22  septembre 2019 », indique-t-il. Et lui de rassurer que « la Ceni va parfaitement respecter ce délai, dans la mesure où, après la proclamation des résultats définitifs des législatives par la HCC (Haute Cour Constitutionnelle), qui aura lieu au plus tard le 2 juillet, la commission va pouvoir se focaliser sur les municipales/communales ». Et même avant le 2 Juillet, la Ceni proclame les résultats provisoires des élections législatives, le 17 juin.

PDS. Néanmoins, l’hypothèse d’une prolongation du mandat des Maires a été soulevée par le journaliste ayant interviewé Thierry Rakotonarivo. Ce dernier a été clair dans ses réponses. « Pour les députés, le mandat de cinq ans est un délai impératif imposé par la Constitution. Ce qui fait qu’après cinq ans, nous sommes obligés d’organiser des élections législatives. Mais pour les Maires, la durée de leur mandat est fixée par une loi organique. Donc, au cas où la tenue des municipales/communales ne se ferait pas en août, nous avons deux options : la première consiste à élaborer une loi organique portant prolongation du mandat des Maires, la seconde étant de procéder à la nomination de délégations spéciales si jamais nous décidons de maintenir la date du 22 septembre et de ne pas prolonger le mandat des Maires », a-t-il expliqué. A suivre.

Recueillis par Aina Bovel

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.