Panneaux publicitaires : Deux poids, deux mesures ?

Réagissant par rapport à notre article d’hier intitulé « Enlèvement de panneaux publicitaires : La CUA donne 24 h à INJET », cette dernière de préciser qu’elle les a fait enlever et déplacer avant-hier. Le jour même où la société de publicité a reçu la lettre en date du 28 mars 2019, l’ordonnant d’enlever les panneaux publicitaires d’INJET et DomaPub érigés du côté d’Alarobia, en face d’un grand hôtel en construction.

Autorisation. Le délai de 24 heures accordé par la Direction de l’Urbanisme de la CUA courait donc à partir du lundi 1er avril. Qui plus est, avec la journée fériée du 29 mars et le week-end qui s’ensuivit. Ce qui explique a priori le retard ou plutôt le décalage dans l’enlèvement des supports publicitaires par INJET qui ne croyait pas à un poisson d’avril de la part de la Commune Urbaine d’Antananarivo. D’autant moins que la mairie a déjà opposé une décision de refus à la demande d’autorisation d’installation de supports publicitaires de la part d’INJET. Et de s’interroger s’il y a un « deux poids, deux mesures » avec les nouveaux panneaux implantés aux quatre coins de la ville, par d’autres sociétés. Sauf si elles ont passé outre l’absence d’autorisation de la CUA qui exclut tout dessous politique dans cette histoire de panneaux publicitaires et affirme entretenir « un partenariat fructueux » avec les sociétés de publicité.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire