Campagne de reboisement : Le FITEFA répond à l’appel du Président

Les membres de l’association des natifs du Faritany d’Antsiranana ont accompli leur devoir éco-citoyen

Les natifs du Faritany d’Antsiranana regroupés au sein du FITEFA se sont donné rendez-vous samedi dans le domaine du Séminaire Propedethik à Amboara Ambohidratrimo pour répondre à l’appel du Président de la République.

Lors du lancement officiel de la campagne de reboisement 2018 à Moramanga le 2 février dernier, le président Andry Rajoelina a exhorté chaque citoyen à planter 5 arbres afin de régénérer le manteau forestier de la Grande Ile.  Deux mois après, les natifs du Nord regroupés au sein de l’association « Fikambanan’ny Teraky ny Faritanin’Antsiranana » (FITEFA) présidée par Bekasy JohnFrince, ont planté avant-hier 1600 pieds d’eucalyptus, de « ravintsara », de manguier, de corossol… Différentes variétés d’arbres qui sont à l’image même des personnalités issues de divers horizons qui ont accompli leur devoir éco-citoyen. Pour ne citer que les « Raiamandreny » d’honneur, le vice-président du CFM, Jean ; le DG de l’ENAM, Pierrot Pascal ; l’ancien SG du ministère du Commerce, Ratombozafy Eden ; le vice-président du FITEFA, Be Antidahy Jojo ; l’ex-CST, Vaovao Benjamin…

Affaire nationale. Même s’ils n’ont pu pas  participer personnellement à l’opération de reboisement, d’autres illustres fils du Faritany d’Antsiranana ont apporté leur contribution. Entre autres et non des moindres, le vice-président du Sénat, Amido et la ministre sortante de l’Education, Volahaingo Marie Thérèse. Deux natives d’autres provinces ont également apporté leur aide matérielle en signe de solidarité à l’opération, en l’occurrence, l’actuelle ministre de la Fonction Publique Ranampy Gisèle et l’ancienne députée de Tana II Lanto Rakotomanga. Tout ceci pour signifier que la reforestation est une affaire nationale, comme l’a réitéré le président de la République à la tribune du « One Planet Summit » à Nairobi.

Unité. A l’issue du reboisement à Ambohidratrimo, les membres du FITEFA ont tenu à souder davantage la solidarité des natifs du Faritany d’Antsiranana, en se rendant l’après-midi à la « Fête de Bonne Année » de l’association « Zanak’Ambanja » au Cercle Mess Soanierana où l’on a vu, entre autres, un ex-ministre HVM danser le « afindrafindrao » avec une ancienne députée Mapar. Tout ceci pour montrer que leur unité ne connaît pas de frontière politique. Ni géographique. « Pour cimenter l’unité du Faritany d’Antsiranana et de mettre fin à la flambée des prix entretenue par les spéculateurs, nous demandons au pouvoir en place de réhabiliter l’axe Ambilobe – Diégo ainsi que la route Ambilobe – Vohémar », déclare Bekasy JohnFrince. Avant d’annoncer les deux  prochains rendez-vous des natifs du Faritany le 26 avril avec la soirée dansante au Cercle Mess Soanierana ; et l’assemblée générale au terrain du collège Saint-Michel le 1er mai pour des échanges d’idées sur le développement de la province d’Antsiranana, sous peine pour le Nord de se perdre.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. grâce à l’appel du président andry rajoleina pour la campagne de reboisement , tout le monde est conscient et participe afin de rendre Madagascar une ile verte comme au début.

Poster un commentaire