Grève suspendue : Syndicat des services des domaines

Jacaranda
Le syndicat des services des domaines a suspendu sa grève, suite à un dialogue avec le ministère de l’Aménagement du Territoire. (Photo d’archives)

Un compromis a-t-il été trouvé ? Dans tous les cas aucun détail n’a été donné sur le contenu de cette rencontre entre le syndicat des services des domaines et le ministère de l’Aménagement du Territoire.

La grève du syndicat des services des domaines a pris fin, hier, du moins temporairement. Autrement dit, elle a été suspendue. C’est ce qu’a déclaré son président, Willy Rakotondravao, lors d’un point de presse qui s’est tenu à Anosy. La raison en est que des négociations ont été menées entre ce syndicat et le ministère de l’Aménagement du Territoire et qui ont abouti à cet arrêt de la grève. Selon toujours son président, le dialogue continue  entre les deux entités susmentionnées. Notons que cette grève générale a paralysé les services des domaines depuis le 2 avril dernier et qui n’a pris fin que le 9 avril, soit une semaine. Faut-il rappeler que les grévistes ont revendiqué la libération de leurs quatre collègues détenus qui croupissent toujours en prison. Ces derniers étant impliqués dans les ventes de la « villa Elizabeth » et du jardin d’Antaninarenina.

Nouvelles dispositions. Le syndicat a toutefois fait remarquer que ces personnes n’ont fait qu’exécuter des ordres émanant des différents dirigeants du pays. Pourtant ces derniers n’ont pas été inquiétés, a-t-il déploré. C’est ce qui l’a poussé notamment à enclencher la vitesse supérieure en déclenchant une grève. Quant au ministre de la Justice, Jacques Randrianasolo, il a été intransigeant face à cette revendication du syndicat des services des domaines. Il a ainsi déclaré que « les lois en vigueur doivent être respectées. Libre à eux (grévistes) d’entamer une grève mais cela ne voudrait pas dire qu’ils auront gain de cause ». Il se demande, par ailleurs, « comment peut-on vendre la « villa Elizabeth » et le jardin d’Antaninarenina, pourtant ce sont des propriétés de l’Etat». Les nouvelles dispositions prises par le syndicat des services des domaines auront-elles des impacts sur la position du ministre de la Justice ?

Dominique R.

Share This Post

6 Comments - Write a Comment

  1. Tokony manamafy horina ny ady amin’ny kolikoly ny fanjakana mba ho fanarenam-pirenena sy ady amin’ny tsy fatomombanana eo amin’ny seha-piariana! Ny olona koa tsy tokony hanoma vahana ny asa maloto eto amin’ny tany sy ny firenena fa samy mandray ny andraikitra tandrify azy!

  2. ninin lou lazain piasan domaine de refa tsy mety de tsy mety fa tsisy anzany oe manaraka na mandray baiko zany fotsiny, refa tsy manohitra ny ratsy apanaovina anao enao de efa naman’ny miray tsikombakomba amn panao ratsy iany zany matou nanaiky nanao anzay; na oe tsy mahafehy ny asa omena anao zany enao nefa aona n mbola ijanonanao ao amnio toerana io iany, zany ku zao defa lesoka ray! mba dinio tsara iany!

  3. Et bien croyait-il que celui-ci vas survécu jusqu’à ce que tout soit mise en place!! On ne cesse de vous dire que grever n’est pas solution à aucun problème!!! Discuter tête à tête sans dispute ni blablas fera l’affaire

  4. manjaka loatra anatin ity greve ity ny fiadivan ireo syndicat ny hamotsorana olona tafiditra anaty ny resaka kolikoly !famarotana tsy ara dalana fananam-panjakana ! any ka ny vahoaka no mijaly am fitiavan-tena any zareo reo noho ny fitiavana vola diso tafahoatra sy firaisana tsikombakomba am tsy ara dalana

  5. ZAKA BE a raison le corporatisme détestable de ce syndicat qui prend en otage les citoyens n’a pas droit de cité dans la lutte contre l’impunité et la corruption . L’état doit montrer ses muscles et ne pas céder à des revendications partisanes . Il y va de sa crédibilité auprès de l’opinion .

  6. ULTIMATUM, grève, blocage ILLIMITÉS etc sont devenus un SPORT NATIONAL (vorona azon’adala, hoy ny fitenenana !)
    pour des gens qui doivent en principe plus de retenues et de RÉFLEXION INTELLIGENTE, vu que même s’ils n’accomplissent pas ce à quoi ils ont été recrutés pour…
    en tant que fonctionnaires payés par les impôts des contribuables et familles, ils sont toujours payés périodiquement… Ce à quoi ils ne pourront JAMAIS le faire dans le PRIVÉ (où l’on ne paye qu’un travail et service faits quoi qu’il arrive), et d’ailleurs ils n’iront jamais là bas.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.