Ministère de la Communication : Début de la lutte contre la cybercriminalité !

Jacaranda

La lutte contre la cybercriminalité est en marche. Désormais, ce sera effective  après la mise sur pied de la Cellule de Lutte contre la Cybercriminalité au sein du ministère de la Communication et de la Culture (MCC), et dont le directeur général est le Chef d’Escadron Andrianarisaona Herilalatiana, suivant le décret pris en Conseil des ministres en date du 10 avril dernier.

Hier, nous avons contacté le Directeur Général de la Communication au sein du MCC, Fanahimanana Tiaray, pour connaître le fonctionnement de cette cellule. « Elle vient d’être mise en place. Elle n’est pas encore opérationnelle mais elle se chargera – avec le concours de la gendarmerie et de la police nationales – de l’application de la loi sur la lutte contre la cybercriminalité », a-t-il indiqué. Il s’ensuit, toujours selon Fanahimanana Tiaray, que « la cellule collaborera essentiellement avec des professionnels et des spécialistes en informatique ». En passant, le directeur général de la Communication a fait savoir que des rencontres avec les ministères concernés par la cybercriminalité sont en gestation.

Assainissement. Par-dessus tout, « Nemo Censetur Ignorare Legem » est l’adage célèbre utilisé à chaque promulgation et publication d’une nouvelle loi. Effectivement, nul n’est censé ignorer la loi mais en même temps, il serait plus que loisible d’effectuer une sorte de campagne de sensibilisation ou de vulgarisation de la loi n°2014-006 sur la lutte contre la cybercriminalité, afin de prévenir les candidats aux infractions y afférentes et les reproches. A côté, s’informer des textes de lois en vigueur relève de la responsabilité citoyenne. Fanahimanana Tiaray n’a pas manqué de rappeler ou de préciser (c’est selon) que « l’assainissement de la communication fait partie des engagements de la ministre de la Communication et de la Culture ».

Recueillis par Aina Bovel

Blueline Air Fiber

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. c’est une bonne initiative pour le ministère de la communication de mettre en marche la lutte contre la cybercriminalité. la liberté de parole est souhaitée mais si ça dépasse su borne, c’est inacceptable , il faut respecter la loi et les citoyens

  2. · Edit

    Lorsque les 100jours seront « consommés »,on verra qu’ils seront POSITIFS.Nous ne sommes qu’à quelques mois,après l’investiture,et le résultat est là….Asakasak’izay tsy te hihaino sy ahita…Marihina fa tsy izay nifidy an’i ANR ihany ange no MIGOAKA ny fahasoavana eh!!

  3. @tt

    Le dégagisme c’est ton Ravalomanana et son TIM ne récolteront que des miettes aux législatives et c’est la traversée de désert de DADA avec sa vache laitière avant de partir dans l’au-delà !

  4. C’est surtout le peuple qui procèdera à l’ assainissement de ce Pays ( par tous les moyens) car les 100 jours de test accordés à ce régime seront bientôt consommés…Le dégagisme sera à l’ordre du jour…L’exemple de l’ Algérie en témoigne…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.