Base Toliara : La population se révolte

La « Base Toliara » a été saccagée par la population locale, hier. Cette dernière s’est ainsi révoltée contre ce projet d’exploitation des sables minéralisés.  Une foule en colère s’en est ainsi pris à ce grand projet minier. Elle a également interpellé les gendarmes qui sont venus pour temporiser la situation  et de vouloir favoriser les étrangers. Elle a ainsi donné un ultimatum de 72 heures à l’Etat afin que ce dernier prenne ses responsabilités. Dans le cas contraire, ce serait encore pire, a-t-elle martelé. Affaire à suivre.

Recueillis par Dominique R.   

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

13 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. hzed raz
    On ne va pas entrer dans des polémiques stériles . Je tiens seulement à préciser que le mouvement des gilets jaunes n’a pas entamé la détermination d’Emmanuel Macron à maintenir l’IFS pour l’immobilier . L’allocution prévue à l’issue du grand débat va encore certainement dans ce sens . Par contre quand il annonce que c’est au stade d’expérimentation de le maintenir ou non c’est de la pure politique politicienne .Les récentes études tendent quand même à confirmer qu’il y a moins d’évasion fiscale des grosses fortunes donc à priori le retour des investissements en France se dessine . Son orientation de politique socio-libérale c’est la création d’emplois pour combattre ce taux de chômage élevé et pour éponger cette dette d’ailleurs l’UE scrute toujours à distance un éventuel dérapage des dépenses publiques . Où je veux en venir pour le cas particulier de Madagascar qui est au 5e rang des pays les plus pauvres au monde : c’est le débat actuel sur les ZES . Le président ANR doit faire preuve de pragmatisme et de volontarisme politique .On n’a pas le choix il faut attirer les investisseurs en définissant clairement le bail emphytéotique et en leur offrant des garanties en terme de sécurité sur tous les plans. Le code minier actuel doit être révisé . Le paquet doit être axé sur l’industrialisation rapide du pays .Il y aura des expropriations de terrains et des dégâts environnementaux . C’est le prix à payer pour la création d’emplois avec une population composée essentiellement de jeunes .Le taux de croissance économique doit prendre le pas de 5 points au minimum par rapport à la croissance démographique et l’inflation sera maitrisée .L’état doit appliquer une politique de rigueur budgétaire et d’austérité tant décriée par les syndicats en France .Les bling-bling à la Sarkozy sont à bannir comme par exemple la cadillac blindée présidentielle sources de frustrations et d’incompréhensions d’une population meurtrie par les effets dévastateurs des délestages sans omettre la rougeole qui sévit encore gravement et l’état lamentable des routes dans la capitale .Madagascar doit maintenant relever le défi du développement 59 ans après l’indépendance sans ambitionner d’être un pays émergent à court terme mais prendre inspiration sur l’essor économique du Rwanda . Le peuple Malgache est assez mûr maintenant pour tirer conclusion sur le bilan du mandat présidentiel dans 5 ans . Moi en tous cas je ne lui fais pas de « chèque en blanc « .

  2. Rajesson, vous m’avez interpellé, je vous réponds.
    J’entends votre objection et c’est normal, mais ne minimisez surtout pas cette notion de perception de l’argent public très mal reparti et l’absence de rétribution des ressources de l’etat laquelle pose bien évidemment un handicap sérieux pour le manque de financement source du développement des régions et à fortiori dans cette région Sud-Ouest du pays très mal lotie.
    Quelle que soit votre détermination à ouvrir grand le champ d’extraction de nos ressources, vous ne pouvez pas faire décoller le pays en négligeant la majeure et grosse partie de la population.
    Tenez, pour ne citer que les ressources halieutiques et mines, quels apports et changement pour la population dans sa grande majorité? si ce n’est la persistance de la misère par la gabegie, le gaboraraka, la corruption des élus, des dirigeants et décideurs
    Former une nation soudée et solidaire où chaque composante de celle-ci se sente citoyen concerné puis responsable pour la fierté d’un pays ne se réalise pas sans vraie volonté politique inclusive et en prenant la précaution d’isoler les gaboraraka corrompus.
    Cela implique d’intégrer tout le monde en ne laissant de côté ni sur les carreaux une grosse majorité de sa composante car tout leur manque.
    Conséquence les enfants ne vont pas à l’école car non seulement leurs parents sont sans ressources mais de plus les structures d’accueil n’existaient pas.
    Dans un pays normalement constitué, l’état vient en aide aux régions et communes en difficultés et par la même s’efforce de prendre en charge la scolarité des enfants dont les parents sont sans ressources, d’où l’utilité de parler du vrai service public pour tous, garant d’une égalité de chance pour chaque enfant de ce pays.
    Et parler d’emplois alors que les postulants sont des fantômes car ils n’ont pas été à l’école ou non pas reçu de formation appropriée est qq peu fantaisiste.
    Vous évoquez la cruauté de la mondialisation et vous avez raison, seulement vous ne pouvez pas lutter contre la férocité de cette mondialisation en laissant de côté la grosse partie de la force vive.
    Du moment où les jeunes concernés sont malformés voire ignorants.
    Le gagnant-gagnant auquel vous faites référence n’est que pure illusion par le déséquilibre des forces mises en jeu.
    Maintenant vous ramenez le cas propre de Madagascar pays pauvre dont le fonctionnement dépend des financements étrangers à celui de la France, laissez-moi vous dire que votre comparaison n’est rime pas avec raison.
    Tenez, si vous voulez savoir ce que je pense de l’ISF,
    E.M. a raison d’essayer de retenir par ce système les capitaux en France pour créer des emplois et attirer également les investisseurs.
    Mais attention, dans son esprit, ceci reste un essai et si ce dispositif s’avère inopérant alors il rectifiera par lui-même le tir.
    c’est ce que l’on appelle gouverné un pays avec plein de bon sens et bcp de pragmatisme sans idéologie ni démagogie.

  3. @hzed raz

    Il ne faut pas déplacer le débat sur le terrain des préceptes idéologiques . Parlons concrètement Madagascar est un pays pauvre . Le taux de chômage des jeunes surtout dans les régions côtières est inacceptable .L’industrialisation du pays est la seule issue pour une croissance économique soutenue et durable . La mondialisation est cruelle car le rapport des forces penchent qu’on le veuille ou non du côté des pays riches .Les investisseurs ne viennent pas pour faire de la philanthropie . C’est à nous de fixer les jalons d’un rapport gagnant-gagnant . Ce qui m’intéresse c’est la création d’emplois. Vos insinuations sur les 3800 créés éventuellement par base Tuléar sont irresponsables et pathétiques .Si Emmanuel reste inflexible sur l’ISF c’est que sans créations d’emploi il n’y a aura pas de consommations et un faible taux de croissance ne réduira jamais la dette de la France . C’est le BA-BA de la macroéconomie.

  4. Ne cherchez pas midi à quatorze heures, mettez-vous à la place des laissés pour compte.
    Difficile actuellement de tromper indefinement la population locale par ses dirigeants cupides.
    Bien sûr que l’on a tous besoin des investisseurs mais pas à n’importe quel prix.
    Oui pour des investisseurs avec lesquels la règle de transparence est préalablement bien établie et les risques encourus sont maîtrisés ( sans vices cachés ) par les deux parties et bien évidemment et pas des moindres les retombées socioéconomiques que puissent tirer les populations locales.
    Personne ne peut ignorer que les recettes du travail effectué et des impôts collectés dans les régions sont recueillis à la caisse centrale de l’état sans que cela puisse revenir et profiter à ces dîtes régions.
    La redistribution des ressources n’existe pas et ne profite jamais à ces endroits très reculés du pays.
    Le déficit criant du service public à Toliara est alarmant.
    Les écoles publiques, les hôpitaux, les routes, les bâtiments publics sont tous en piteux états et sans infrastructures.
    Évidemment le chômage des jeunes et moins jeunes bât son plein par l’absence d’emplois d’une part et de leur très médiocre formation par manque de personnel compétent
    ( corruption aidant ) et surtout d’infrastructures scolaires déficitaires.
    Et ce n’est pas avec une promesse de 3 800 emplois précaires et subalternes que l’on prétend relever le niveau de vie des populations locales et sauver le pays.
    Réfléchissez bien avant de vous jeter chers citoyens.

  5. @ NGEDA

    Tsy hasiana resaka be fa mila asa ny vahoaka indrindra ny any anindrana tara be raha resaka industrialisation . Tsy ny BE VAVA mpanao démagogie akory no manana ny marina . Resaka Siteny azy ny azy . Ambatovy no hatao resaka ? adalan’izay mpitondra tany aloha nifampiraharaha taminy . Tsy handroso mihitsy Madagascar raha mbola maizin-tsaina ny sasany miseho dadany . Ny mpitondra ankehitsiny fotsiny no tokony hahay hijery tsara ny tombontsoan’ny Malagasy . Fehiny : mila création d’emplois fa mahantra ny vahoaka any atsimo ka aza hampifendrofendrona amin’ny lainga tsara lahatra dia avohay indray ny lainga fa manana tombontsoa manokana amin’ny Base Tuléar ny tenanay . Ianareo mihitsy no tsy mamampandroso ny firenena mpamitaka vahoaka . Mazava ?

  6. et ben, je croie que l’Etats trouvera un solution sur cet problème même si c’est pas dans le cas du président qui n’a même pas rien avoir avec cet affaire, le président Andry est fort car de plus il essaye de résoudre seul tout les problème qui sont apparue soudainement, et c’est lui que l’on accuse et critique, quel pensé bête

  7. c’est le régime de rajaonarimapianiana qui a signé le contrat avec cette société d’exploitation de fasimainty. à présent c’est le désordre total, mais de toute façons, les peuples ne devront pas faire de la violence mais il faut résoudre le problème sur table

  8. zao ny takaitra nafitsoky Rajao vao mitaky daoly, lasa le ato arina no mibaby ny tsy eran’ny aina tamin’ny fitsetsefana sy ny ftiavan tena nanjaka tamin’ny fitondran’Rajao,,aiza nefa izy amzao? na tsy iasa tsouny aza ve izy zao mandrapahafatiny hisy ahory azy tsouny!

  9. Benja, Tsito, Rakotonirainy ary Belobaka MISAINA SAHA NY SAINA MIHITSY NO EFA RATSY ? Fanontaniny tokana : Iza no INVESTISSEUR eny naha dia IRAY ( 1 ) fotsiny aza ho HOAVY eto Madagascar hitondra ny Fahaizany sy ny Volany raha izao faona no dridradridranareo faha manimba sy mpagorikarena ny Vahiny tonga hanavotra antsika eo amin’ny resaka roe-karena mba hihalana ny fahantrana. Jereo aminy saina tsy miangatra aiza ho aiza i Ambatovy, tsara saha ratsy ? i SITENY no an-damosin’izao, olona RATSY io MANIPULATEUR satria ho avy ny Fifidianana. Soyez damnés vous tous conspirateurs de ce Slogan. Masina ity Tany ity aiza faly mitarika ireo Malagasy heverinareo faha tena Babakoto hoatranareo ireo.

  10. Et bien si sa n’apporte rien à la population bien ils ont tout à fait raison de se manifester et ravager cette usine ! Puisque à l’époque d’Hery sa n’apportait que des malheurs! Rien au niveau de la pop de Tuléar ! Les Malagasy en a vraiment marre d’être manipuler par les étrangers! Nous même on peut faire cela avec des matériaux complet! Et c’est sur qu’Avec ANR ceci se réglera très vite

  11. zao ny vahoaka vao tena tofoky ny adalana mahafaty nataony rajao !! ny baiko ny filoha rajoelina irery ihany no mbola na tsy ampisy io base io tsony tsy ho ela

  12. @Belobaka

    Ialahy ry vendraP… no mivarobody any amin’ i Ravalomanana KKK ! Misy ambadika pôlitika io raharaha io . Mazava be !

  13. kkkk! Vely kobay indray zany io ! Efa lafo daholo ny tany e ! Rehefa tsy misy zavatra hamidy intsony ireo mpangoronkarena mitondra an’ity gasikara ity dia ny vadiny ireo ao an-trano no hamidiny ! Efa lasa adàlam-bola!!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.