Référendum constitutionnel : Ravalomanana déplore l’absence de dialogue

Jacaranda
Marc Ravalomanana n’a pas caché ses inquiétudes devant le projet de révision constitutionnelle annoncée par le nouveau pouvoir.

Le président national du TIM a dénoncé le manque de transparence sur le contenu des amendements à soumettre au vote des électeurs le 27 mai prochain.

Le Conseil des Ministres de vendredi soir a pris le décret n° 2019-790 portant convocation des électeurs pour l’adoption d’un projet de loi constitutionnelle modifiant certaines dispositions de la Constitution de la Quatrième République. L’opportunité de ce référendum constitutionnel et la constitutionnalité des actes pris en vue de cette consultation référendaire continuent de susciter des débats de fond et de fonds. L’ancien président Marc Ravalomanana, non moins président national du TIM, n’a pas tardé à réagir. Avant-hier, lors d’une conférence de presse qu’il a tenue à son domicile à Faravohitra avec les membres du bureau politique et des candidats députés de son parti, il a déploré l’absence du dialogue dans ce processus de révision de la loi fondamentale. « Durant la campagne électorale de la dernière présidentielle, je n’ai pas dit non à la révision de cette Constitution. Mais, avec la démarche qu’on adopte actuellement pour cette révision, je ne suis pas d’accord. C’est une loi fondamentale dont la révision est soumise à une procédure particulière. », a dénoncé Marc Ravalomanana. Ce dernier d’enfoncer le clou : « Si ce référendum sera jumelé avec les Législatives du 27 mai, la campagne devra débuter le 27 avril prochain. Or, jusqu’ici, les électeurs ne connaissent pas le contenu des amendements à proposer. »

Pleins pouvoirs. L’ancien président s’est également posé la question sur la signification des articles 161 et 162 de la Constitution à réviser. Cet article 161 prévoit : « Aucune révision de la Constitution ne peut être initiée, sauf en cas de nécessité jugée impérieuse. » « Le fonctionnement régulier de l’Etat est-il bloqué pour justifier cette décision de convoquer de manière inopinée et urgente les électeurs à un référendum ?  La suppression du Sénat ou la mise en place des gouvernorats de région peut-elle être considérée comme une nécessité impérieuse ? », s’est-il interrogé. Par ailleurs, le président national du TIM d’interpeller l’opinion publique nationale et internationale : « La loi d’habilitation donne-t-elle pleins pouvoirs au président de la République de s’arroger des pouvoirs dévolus à l’Assemblée nationale et au Sénat en matière de révision constitutionnelle ? » Du côté de la communauté internationale, c’est encore le silence. Force est cependant de constater qu’à trois jours de l’ouverture de la campagne de propagande pour le référendum du 27 mai, les amendements sur lesquels les électeurs se prononceront par le « oui » ou par le « non » ne sont pas encore connus. Et ce serait la pagaille à partir du 06 mai car deux campagnes seront menées en parallèle.

Recueillis par R. Eugène

Blueline Air Fiber

Share This Post

17 Comments - Write a Comment

  1. On doit laisser librement andry rajoelina faire son travail puisque c’est la résultats qui compte pas critiquer des autres

  2. On doit laisser librement andry rajoelina faire son travail puisque c’est la résultats qui compte pas critiquer des autres

  3. On doit laisser andry rajoelina faire son travail librement ,puisque les résultats qui compte pas critiquer des autres , on a besoin quelqu’un qui est près à tout faire pour l’intérêt des peuples malgaches pas pour l’intérêt un seul personne

  4. Non mais… Soit vous êtes tous aveugles, au point de ne pas voir la tournure dictatoriale de ce gouvernement, soit vous n’avez rien compris à la politique !

    Quoi qu’il en soit, vos commentaires qui ne font que dénigrer un politicien ou un autre n’a absolument rien à faire dans ce sujet exposé !

    Dites-nous plutôt si vous êtes pour ou contre le fait que le président dirige à lui seul Madagascar, à tous les niveaux! Sachant que ça implique le fait qu’en étant seul décisionnaire (sans assemblée ni sénat) il pourrait reecrire toutes les lois comme bon lui semble sans avoir à consulter qui que ce soit (ça s’appelle une DICTATURE)…

    Alors, êtes-vous prêts pour ça ?

    Voilà LA VRAIE question qui mérite commentaire (pour ceux qui n’ont rien compris)!

  5. Le dimanche il va à la messe, et, le lundi il savoure le H avec Pierre Bleue au Palais…

  6. Ne pas besoin de polémique sur la révision de la constitution parce que le président Andry RAJOELINA est déjà fait la déclarations lors de la campagne présidentielle au sujet de suppression de SÉNAT et la mise en place du Gouverneur régionale

  7. ce qui m’intrigue est que,dans l’année ou Marc Ravalomanana dirige,il fait tout ce qu’il voulais et c’est maintenant qu’il fait sont apparition comme si c’était lui qui est encore au pouvoir, sa réaction montre que il est encore obsédé par le pouvoir et il essaye de répliqué en faisons du sondage par tout les médiats

  8. Quel rapport de force! le clan Ravalomanana a besoin d’être consulté alors que le processus électorale pour les votes de loi constitutionnelle es t en chemin. Bravo pour le gouvernement car cette rectification touche beaucoup de chose, non seulement pour le lancement de la politique de décentralisation mais pour pouvoir faire une élection même le chef quartier.

  9. Talohan’ny 2002, province autonome ny lalam-panorenana. Tonga Ravalomanana, tsy nisy referendum rava ho azy ny lalam-panorenana fa lasa Région ny teo. Tsy nisy reférendum. Efa ho tampitra ny 1er mandat vao nisy reférendum. De inona no anaran’izay???

  10. nous ne sommes pas du tout étrange au mouvement et à l’égoïsme de ce vieux, le problème ce que des nombreuses personnes ne sont pas au courant de son tactique! or le président fait tout ce qui est possible au changement de Madagascar mais il essaye de saboter tant de fois; c’est ça le problème des gourmands ici à Madagascar!

  11. alohan 27 avril dia ho itan vahoaka malagasy ny lalam-panorenana vaovao ! ary ho fidiany afaka 30 andro !misongadina atin zn ny fanafoanana ny senat ! ny fanovana ny sefom-paritra ho goverinora mba hisiany fitsinjaram-pahefana tena izy mba hatratrarana ny tanjon’ny vina iem manerana ny faritry madagasikara

  12. Mamela azy e, efa zatra mpandainga aamin vahoaka i Dada.

  13. la révision de la constitution ne pose pas aucun problème puisque c’est dans le but de donner plus d’opportunité au peuple malagasy. ravalomanana ne doit pas faire une contestation , il peut voter tout simplement le non, c’est la démocratie et c’est les peuples qui décident , mais pas une seule personne

  14. Les dirigeants font fi de la population

  15. Les dirigeants fot fi de la population.

  16. Tena mahagaga mihintsy ny olona rehefa tsy eo amin’ny fitondrana dia mahay mitsikera fotsiny fa tsy hitany sady tsy fantany ny ataony ao Antananarivo renivohitra ao.Mampalahelo na olona mieritreritra ny hampandroso an’i Madagasikara no ambany fisainana toa izao tokony hanampy tosika aza izy amin’ny fampandaniana io fitsapana hevi-bahoaka io fa fifampiresahana inona no tiany atao fa tsy efa firesahana amin’ny vahoaka ve io atao io sa na tsy miresaka aminy dia lazaina fa tsy milamina fa izy no iza.

  17. @ ANDRIANDRALALA

    IO RA-EUGENE MPOMBA ANAREO FA AZA RA-DAVID FOANA NO HATAO HAZALAMBO ISAN’ANDRO IZAO ! MAZAVA RA tt FA BAC – 10 ny RAVALOMANANA-NAREO ! SADY DONDRONA TSY MAHAY LALANA NO TRANO DAINGA . IZY INDRAY NO BE VAVA RAHA NY NATAONY FA TSY MISY DINIKA MIALOHA HONO . MARARA SAINA LAZAINY FA TSY MAZAVA NY AMENDEMENTS HATOLOTRA NY VAHOAKA . IZAO NO HATAO HOE « VAVA KISOA MISY SIRA E ! »

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.