Mandat présidentiel : Pas de révision de la durée et du nombre

Jacaranda
Le président Andry Rajoelina veut mettre rapidement sur les rails, le TGV du développement.

La durée et le nombre de mandat du Président de la République sont au centre des débats sur les réseaux sociaux et dans les salons.

Face au débat sur la constitutionnalité ou pas de son initiative, le président de la République a saisi hier la HCC aux fins de demander l’avis de la cour sur son pouvoir de soumettre directement au peuple le vote d’une loi constitutionnelle par voie référendaire. « On attend l’avis de la HCC avant de rendre public les articles qui feront l’objet d’amendements », a-t-il fait savoir hier, sur le plateau de TVM.

Volonté du peuple. Le chef de l’Etat s’est, entre autres, référé à l’article 5 alinéa 1er de la Constitution qui dispose que « La souveraineté appartient au peuple, source de tout pouvoir, qui l’exerce par ses représentants élus au suffrage universel direct ou indirect, ou par la voie du référendum (…) Et de se baser également sur l’article 55. 5 qui prévoit que « le Président de la République peut, sur toute question importante à caractère national, décider en Conseil des ministres, de recourir directement à la volonté du peuple par voie de référendum ». Dans le souci de respecter l’article 163 alinéa 1er de la loi fondamentale, Andry Rajoelina de signifier que la révision de la Constitution ne vise pas à proroger la durée ou le nombre du mandat présidentiel. Ni à satisfaire ses intérêts personnels. « C’est pour pouvoir concrétiser mes velirano », a-t-il martelé.

TGV du développement. Devant les remarques selon lesquelles, le référendum constitutionnel a été décidé à la va-vite, le Président qui est pour les Travaux à Grande Vitesse (TGV) de répondre que « le développement ne peut pas attendre sous peine de reculer ». L’objectif de l’ « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM) étant justement de « rattraper le retard de développement de Madagascar ». Et d’expliquer que « c’est la raison majeure de la révision de la Constitution qui permettra de remplacer les chefs de Région par des gouverneurs qui piloteront le développement à la base ». Le but étant de faire démarrer en même temps le train ou plutôt le TGV du développement sur tout le territoire. En y réaffectant notamment le budget du Sénat qui sera rayé des cartes des Institutions de l’Etat. « C’est un des « velirano » que j’ai faits durant la campagne électorale », a-t-il rappelé sur la chaîne nationale.

40 milliards Ar. Il, c’est évidemment le président Andry Rajoelina qui a rapporté hier que « la faisabilité technique du jumelage des deux scrutins a été déjà discuté avec la CENI ». De toute façon, a-t-il enchaîné, « ce n’est pas la première fois que des élections seront combinées puisque c’était déjà le cas le 20 décembre 2013 avec le deuxième tour de la présidentielle qui a été combiné avec les législatives ». Et de faire remarquer que « cette fois-ci, ce sera même plus simple car le second scrutin consiste à voter Oui ou Non ». Il n’a pas non plus manqué de signaler que l’organisation de ces élections « 2 en 1 » permettra à l’Etat de faire une économie de l’ordre de « 40 milliards d’ariary ». Une enveloppe qui pourra être affectée au développement, selon le chef de l’Etat qui en reparlera sans doute, dimanche, lors de la présentation de son bilan de 100 jours qui n’est pas …sans réalisation.

R.O

Blueline Air Fiber

Share This Post

11 Comments - Write a Comment

  1. Misy fanontaniana tsy voavaly e ! Ny lalàm-panorenana anie no nisy vao nisy ny IEM e ! naninona hoy aho raha ny IEM no natao izay nampifanindrandàlana tamin’ilay lalàm-panorenana ?
    Dia izao ary, natao hoe tsy mety izany fa kitoatoa izany fomba fisainana izany, inona indray no antoka fa ireo tiana hokitihina ireo ihany no tena tokony hokitihina ? Inona koa ny antoka fa ireo fanovana tian-katao dia ahafahana miasa tsara ary hampandroso an’i Gasikara tokoa ?
    Izay anie ilay nataoko hoe andrakandrana e ! Anefa rehefa atao io référendum io, dia ho lany ny ENY…
    Andrakandrana ny 2009, andrakandrana ny nitondrana fanjakana avy eo, andrakandrana ilay lalàm-panorenana natao, andrakandrana ny nanendrena an’i Manga hitondra dia mbola hisy sahy hilaza ihany fa tsy marina ve izany !!!! INONA INDRAY NY MANARAKA RY MALAGASY COBAYES !

  2. Raha toa Ka mahafehy sy mampiadana ny rehetra tsy misy olana ny hikitihana izay tokony hiova.
    Rehefa tsy miady antrano fotsiny fa mahalala izay tokony hatao,Dia soloy izay tokony ho soloina.

  3. @ RANDRAROL

    Il y a des correcteurs systématiques de fautes d’orthographe .Est-ce que vous savez la définition d’une  » décentralisation effective  » ? Depuis 1960 il y eu des décentralisations réellement financières pour un développement équilibré de tous les faritany ? Les gouverneurs provinciaux à la différence des chefs de région auront plus de pouvoir de décision . Révisez l’histoire car Ravalomanana lorsqu’il a révisé la constitution de la IIIième c’est pour pouvoir rester à vie comme président . Indrisy voadaka vody 2009 e !

  4. magouilles,égoïsme etc,pas un seul président n’y échappe de 1960 à 2018. Celui qui est au pouvoir a toujours raison. Le pr zafy a fait l’expérience d’amender sa propre constitution et l’actuel président veut renouveller cette expérience. La transition s’est aventurer à deux élections jumelées et l’actuel président veut renouveler ses expériences de 2013 anendant sa propre constitution de 2010,ra8,lui,il a amandé non pas sa propre constitution mais celle du pr zafy. Qu’est-ce qui différencie d’un gouverneur d’un chef de region pour pouvoir affirmer qu’un gouverneur piloterait mieux le développement à la base? Pourquoi depuis 1960 n’y avait-il pas développement à la base or que les chefs de regions existaient aussi en 2009-2018 soit pdt la tsansition et le début de l’actuelle 4ème république?

  5. Tsy misy resaka Mandat kosa ilay raha e, zany mantsy no mahatonga an-Dravalo sy ny antoko misy azy himenomenona mafy satria mieritreritra ry zareo fa hikitika mandat ny mpitondra.

  6. Qui ne sait plus que l’opposition à Madagascar ne plus d’objective comme l’ancien président Marc RAVALOMANANA, TIM-K25 et DINIKA de Serge ZAFIMAHOVA, mais il est prête à s’opposer toutes les propositions du Président Andry RAJOELINA sur la mise en place du système de développement de Madagascar

  7. cette proposition faisait partie de ses déclarations lors de la campagne présidentielle et présente lors du débat ; . Au lieu de s’énerver’ pour rien et nous servir un concept à la noix d’instauration d’une dictature et d’assurer ses arrières (faisant montre d’une insigne bêtise) ; au demeurant il n’impose pas et le dernier mot restera au peuple de rejeter ou d’approuver cette suppression !

  8. Andry on n’a plais de la richesse pourquoi on n’es pauvres c’est n’es pas normale stop avec les voleurs du mondes entiers qui viens profité notre richesses et ne soit pas égoïste comme toutes les présidents avant j’espère madagascar va avancer dqns quelques années avenirs .

  9. Article 5. dela const
    « La souveraineté appartient au peuple, source de tout pouvoir, qui l’exerce par ses
    représentants élus au suffrage universel direct ou indirect, ou par la voie du référendum.
    Aucune fraction du peuple, ni aucun individu ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté. »
    Il a déjà mentionné et déclarer que qu’une fois au pouvoir il va supprimer la Sénat mais il ne peut pas faire cela sans modifier la const! Or que c’est une H de loi qui respecte cela il applique ce que sait la démocratie et na pas appliqué la dictature!! L’idée ici c’est la suppression du Sénat non le Mandat! Et je crois bien que c’est par la peur de celui-ci que ravalo ne s’assoie pas tranquille !

  10. mitsoka rivotra ndray lo zn ravalo maita anty oe tsy mis idiran resaka mandat presidentiel ity ny fanavaozana !! io tsin niaz no tena ataorany mafy satria raha tratran fetra taona ao iz ho anireo izay ilatsak d very ny maha ravalo azy !

  11. le président andry rajoelina a expliqué clairement hie lors d’une émission télévisé que la révision de la constitution consiste sur la suppression du sénat et la mise en place des gouverneurs régionale, c’est les deux objectifs majeurs de ce referendum , donc il n’a pas d’idée de toucher le mandat présidentiel

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.