Rivo Rakotovao : Destitution impossible avant juillet 2019

Jacaranda
Une cohabitation forcée dont l’issue reste un mystère.

Si la CENI projette de publier les résultats provisoires des prochaines Législatives au plus tard le 17 juin, la nouvelle Assemblée nationale sera officiellement installée avant la fin du mois de juillet.

Après l’Avis de la HCC qui a mis une croix sur un projet de référendum dont l’un des principaux objectifs consistait à supprimer le Sénat, le débat sur la cohabitation entre le président de la République Andry Rajoelina et la deuxième personnalité de l’Etat Rivo Rakotovao refait surface. Le second n’est autre que le numéro Un du parti politique auquel est affilié Hery Rajaonarimampianina, celui qui a été déboulonné de son fauteuil par le premier. Pour bon nombre d’observateurs, c’est surtout l’article 52 de la Constitution qui gêne. Cet article 52 de la loi fondamentale dispose : « Par suite de démission, d’abandon du pouvoir sous quelque forme que ce soit, de décès, d’empêchement définitif ou de déchéance prononcée, la vacance de la présidence de la République est constatée par la Haute Cour Constitutionnelle. Dès la constatation de la vacance de la présidence, les fonctions du Chef de l’Etat sont exercées par le président du Sénat. » A l’état actuel des choses, ces dispositions constitutionnelles constituent un « danger » pour le pouvoir en place.

Session extraordinaire. La question qui se pose est donc de savoir si comment le président de la République Andry Rajoelina pourrait se débarrasser de l’ombre de Rivo Rakotovao qui a déjà connu le goût de l’intérim à la présidence de la République pendant la période allant de la démission du président candidat Hery Rajaonarimampianina à l’investiture du nouveau président Andry Rajoelina. Ce qui est sûr, c’est que l’actuel président du Sénat ne peut faire l’objet d’une procédure de destitution avant la mise en place de la nouvelle Assemblée nationale. A ce propos, l’article 84 alinéa 2 de la Constitution prévoit : « Lorsque l’Assemblée nationale ne siège pas, le Sénat ne peut discuter que des questions dont le gouvernement l’a saisi pour avis, à l’exclusion de tout projet législatif. » ces dispositions constitutionnelles écartent la possibilité d’une session extraordinaire destinée à la destitution du président du Sénat. Une éventuelle session extraordinaire permettrait uniquement au gouvernement de consulter la Chambre Haute « pour donner son avis sur les questions économiques, sociales et d’organisation des Collectivités Territoriales Décentralisées. »

Deux tiers. Une éventuelle session destinée à la destitution de Rivo Rakotovao ne pourra donc se tenir qu’après la mise en place de la nouvelle Assemblée nationale. Force est cependant d’anticiper que tout projet de destitution contre les actuels membres du bureau permanent du Sénat a peu de chance d’aboutir. L’article 74 de la Constitution prévoit que ces derniers ne peuvent être démis de leurs fonctions respectives qu’en cas de motif grave par un vote secret des deux tiers des sénateurs. Avec la composition actuelle du Sénat où le parti de Rivo Rakotovao détient la majorité absolue, il serait difficile, pour ne pas dire impossible, de trouver 42 sénateurs à voter pour une destitution. A l’allure où vont les choses, Andry Rajoelina ne pourra se débarrasser de Rivo Rakotovao qu’à l’expiration du mandat des actuels sénateurs prévue en mars 2021.

R. Eugène

Share This Post

7 Comments - Write a Comment

  1. Tqy resaka fifanaratsiana angamba fa resaka rafitra, ary aza adino fa programan’io Filoha lany io ny hanafoana ny SENAT fa aza roritina be, apetraho @ ny tena izy ny ady hevitra, raha toa izy ka tsy lany dia nipetraka teo ihany ny SENAT, resaka tsotra be fotsiny otran’izay ilay izy fa aza dia misintona

  2. Tena tsy hitako anie ny antony hifanaratsiana sy hifanebahana eto e ! Taranja iray ihany no nihavian’ny MAPAR sy ny HVM. Tsy nisy ireo raha tsy nisy ny 2009. Tsy azoko mihitsy a !
    Lay Constitution koa, mety hisy hiteny hoe ny Sénat izany efa nisy foana hatramin’ny teo aloha fa, tsara tadidiana ihany fa mbola ny 2009 ihany no niteraka an’io Constitution io. Sa ve hoe ny adala no tsy miova amin’ny heviny ? Fa na dia izany aza raha tsy diso fitadidy aho dia natao izy io ho sahala amin’io mba amin’izay tsy misy Filoha hikitikitika amin’izay mahamety azy sa ve hoe efa taloha izany ? Aiza re Rafamahatorana e ! Izaho izany tsy nifidy an’io Constitution io e, dia raha ny tokony ho izy tsy tokony hiteny anefa ireo nifidy azy indray ity no tsy tia dia tena gaga loatra ny tena dia tsy maintsy miteny ihany (kobonareo ve ny valalan’alika ?)
    O ry zalahy sy zavavy a ! lay teny frantsay e, ataovy amin’ny tenin-drazana rangahy ireto a !

  3. La plus part des peuples et société civil Malgache est déjà d’accord la suppression du Sénat parce que son existence n’a aucun effet direct sur la vie du pays, donc Rivo RAKOTOVAO va bientôt quitter son poste actuel au présidence du sénat

  4. il est temps de profiter le reste de votre possibilité Mr Rivo Rakotovao car votre fin approche, quoi que tu fasses, le président a strictement un bon projet pour votre institution, il a beaucoup des causes à retenir les idées à la suppression de ce sénat, il faut l’exécuter vite pour votre dictature et votre fierté!

  5. ho any filoha tsy ny daty no maha maika fa ny fanambiny ho tombotsoa iombonana tsy maintsy tanteraka ho fapandrosoana !

  6. bref,le président a tout le pouvoir dans son pays,d’après son fonction c’est lui qui donne des règles et le droit..mais ici le probléme se pose est que notre président n’est pas un homme de dictateur et c’est dans cela qu’il respect la loi car son buts est le bien de tout le monde,donc il mes de coté sa tolérance de son objectif est de supprimé le Senat,mais cela reste à venir,cela ne veut pas dire qu’il ne va pas le faire..au contraire car cet assemblé ne tiens pas vraiment un rôle dans le pays et c’est normal si tels est la décision du président Andry

  7. tôt ou tard , la suppression du sénat va bientôt arriver puisque son existence n’a aucun effet direct sur la vie des malagasy. l’argent dépensé pour cette institution est utilisé par la construction des université partout à Madagascar , le profit du peuples est le plus essentiel .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.