Kmf/Cnoe sur les législatives : « L’argent et le niveau intellectuel ne doivent pas être des conditions »

Jacaranda

Comment savoir qu’un tel a le « bon profil » pour se porter candidat aux législatives et digne de représenter véritablement la population ? La réponse sera complexe dans la mesure où le premier critère qui devrait venir à l’esprit, bien évidemment outre les critères légaux, c’est l’intégrité  de la personne. En effet, et c’est un secret de polichinelle, la dernière législature a été marquée – rappelons-le – par des attitudes ignobles de la part de certains des députés, ayant conduit à une sorte de rejet de la part des citoyens. Pour ne citer que les affaires de corruption, l’absentéisme, la transhumance, le comportement impudique, et la liste est loin d’être exhaustive. Quoiqu’il en soit, et pour ne plus refaire les mêmes erreurs en élisant les candidats indignes à l’Assemblée Nationale, l’heure est au changement.

Intérêt général. Pour les observateurs, il faut oublier les « petits dons » qui coûteront (très) cher ultérieurement. Il s’agit, bien évidemment, de ces t-shirts, goodies, accessoires utilisés quotidiennement, distribués lors de la campagne électorale voire précampagne, contre des voix qui ne seront plus considérées pendant cinq années. Effectivement, cette recommandation a été dite et redite maintes fois, mais apparemment, les dirigeants ne font pas réellement preuve d’écoute…Quoiqu’il en soit, le Kmf/Cnoe (Comité National d’Observation des Elections) estime, par exemple, qu’outre le fait que la personne qui aspire à être député soit inscrite dans la liste électorale, contribuable, et n’avoir jamais été condamnée, il faut que celle-ci soit appréciée par rapport à sa volonté et son engagement de rédiger des propositions de lois qui soient d’intérêt général, et voter les projets de loi qui vont dans cette même direction. « L’argent ne doit pas être une condition, ni la position sociale, ni le niveau intellectuel. Les électeurs attendent des futurs députés à ce qu’ils votent les projets et/ou propositions de lois qui considèrent et coïncident avec les desideratas des citoyens, et non ceux ou celles qui favorisent les intérêts d’une minorité », indique Andoniaina Andriamalazaray, le président du Kmf/Cnoe.

Recueillis par Aina Bovel

Telma Fibre Vibe

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. oui, l’argent et le niveau intellectuels ne doivent pas être une condition.mais le patriotisme et le mise en priorité du profit du peuples et Madagascar sont très souhaitées. si n fait une analyse , il faut choisir les candidats qui sont avec le président andry rajoelina , puisque tout le mode a besoin de voir Madagascar émergé dans l’immédiat .

  2. Maso nahita dia mba manontany. Mety sy azo atao ve raha ireny fiara kely mpitaona béton manao trottoir ireny no asiana affiche-na candidat député iray ?
    Aleo valiko e ! Ho an’ny mpanohana azy mety no valiny fa ho an’ny tsy hifidy azy dia tsia ny valiny.
    Ha ! ha ! ha ! Ho ela velona anie i Madagasikara !

  3. qui sont-ils et que sont-ils les ex-cnoe? Dis-moi qui tu hantes et je te dirais qui tu es! Nos vieux singes.

  4. Vous voulez rire!!…..hahahaha… » DEMANDER à UN DEPUTE MALAGASY D’ECRIRE UN PROJET DE LOI D’INTERÊT GENERAL »… voici la dernière blague du jour…ILS ne savent même pas ce que veut dire » être élu député »!!… Oh..si.., pour eux c’est devenir RICHE et VU rie de plus…, mais tout le monde joue le jeu apparemment…. LE leçons du passé..???? euh?…. c’est quoi çà…????

    SI vous voulez vraiment que cela change….. EDUQUONS LE PEUPLE et ETABLISSONS DES LOIS – APPLICABLES -sanctionnant DUREMENT ces faux députés, source de nos malheurs politiques En ce moment il y a plus de 450 candidats HORS LA LOI et on ne fait RIEN….?????

    Pfffff

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.