Fonction Publique : Zéro corruption dans les concours administratifs

Jacaranda
La ministre Ranampy Marie Gisèle indique le chemin à suivre par son département pour atteindre les objectifs fixés par le président de la République.

Des réformes sont en cours au niveau du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales.

Le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales a un rôle stratégique et primordial à jouer dans la mise en œuvre des grandes réformes annoncées par le président de la République. Hier, la ministre Ranampy Marie Gisèle a présenté les principales réalisations de son département depuis sa nomination aux 67ha. Sur la lutte contre la corruption, ce membre du gouvernement a mis l’accent sur l’objectif « zéro tolérance ». « La lutte contre la corruption est surtout renforcée dans les concours administratifs. Le plus récent est le concours d’entrée à l’Institut National de Formation Administrative (INFA). Des mesures ont été prises dont la sécurisation des feuilles des copies à travers l’installation des caméras de surveillance dans les locaux où elles  sont conservées et la mise en œuvre d’un système de surveillance des correcteurs et des autres intervenants dans le concours. Quant à la correction de ces feuilles de  copies, elle va bientôt commencer. », a expliqué la ministre Ranampy Marie Gisèle. Avant de rassurer : « Je lance un appel à tous ceux qui constatent des actes de corruption à apporter des preuves pour que le ministère puisse prendre les mesures qui s’imposent. »

Recensement. La ministre en charge du Travail a par ailleurs rappelé que le décret d’application de la décision relative à la hausse à 200.000 Ar du SMIG a été déjà pris. « Cette hausse est le fruit du dialogue entre l’Etat représenté par le ministère, le patronat et les syndicats des travailleurs. L’effectivité de cette mesure qui a été adoptée dans le cadre de la promotion du travail décent pour tous ne va plus attendre. Les inspecteurs du   Travail se concertent déjà là-dessus. », a fait savoir la ministre Ranampy Marie Gisèle. En ce qui concerne les salaires et les avantages des fonctionnaires, ce membre du gouvernement a souligné que l’on s’attelle  pour le moment au recensement des agents de l’Etat par l’utilisation du logiciel AUGURE (Application Uniforme de Gestion Unique des Ressources Humaines de l’Etat). « Le ministère en charge de la Fonction et le ministère de l’Economie et des Finances travaillent ensemble pour l’efficacité de ce logiciel qui sera utilisé au niveau de tous les autres départements ministériels. Le recensement permettra de connaître l’effectif exact des agents de l’Etat. Et ce sera à partir de cet effectif exact qu’on prendra les mesures nécessaires quant aux salaires et avantages des fonctionnaires. », a-t-elle rassuré.

« Task Force ». Au Palais des Sports de Mahamasina, le président de la République, lorsqu’il a présenté les réalisations des 100 jours de son régime, a particulièrement évoqué la couverture ou la protection sociale des travailleurs. Tout de suite après cette déclaration, le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales a mis en place un « Task Force » au niveau de la CNAPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale). Ce « Task Force » est chargé de la mise en œuvre des mesures de couverture sociale des travailleurs. Le principal objectif est d’intégrer les travailleurs informels dans le formel. Hier, la ministre Ranampy Marie Gisèle a été entourée des membres de son staff dont le secrétaire général du ministère Razafimamonjy Laza Rabary, le directeur général de la Fonction Publique Mahadiny Gérard Bernardin, le directeur général de l’ENAM Rabetahina Pascal Pierrot et le directeur général de l’INFA Rabenarivo Lanto Lauréat.

R. Eugène

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. une bonne initiative pour le ministre de la fonction publique , il ne faut plus accepter la corruption lors des concours administratifs, on a besoin de la transparence et ce qui est vraiment intelligent et motivé mérite le poste . l’un des changements posé par le président andry rajoelina

  2. Azo apetaka ve ny naotin’ny afaka? Averina @ mpiadina tsirairay ny feuille de copie t@ fanadinana. Na farafaharatsiny ny bulletin de notes?

  3. le vraie changement commence avec un bon lutte contre la corruption !! faire la différence….

  4. en espérant des résultats sans fraudes venant des responsables, il faut bien être stricte au niveau de tous les injustes parce que les jeunes malgaches veulent la transparence de cet examen; l’avenir est un peu flou pour les jeunes, donc, il faut l’aider!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.