Me Willy Razafinjatovo : Son avenir professionnel entre les mains des magistrats de la Cour d’Appel

Jacaranda
Me Olala reste confiant en attendant son procès.

Un procès va se tenir le 23 mai prochain à la Salle n°4 du tribunal d’Anosy à partir de 14h30. En effet, la Cour d’Appel d’Antananarivo, toutes chambres réunies, vont se prononcer sur le sort du Me Willy Razafinjatovo alias Olala, suspendu de sa carrière d’avocat par un jugement du tribunal de première instance. Une suspension de deux ans qui ne lui permet pas pendant cette période de plaider avec sa toge devant la justice. En première instance, Me Willy Razafinjatovo a été visé par quatre plaintes introduites par l’Ordre des Avocats à partir des doléances reçues par ce dernier.

Moment de vérité. En ce qui concerne la quatrième plainte, Me Olala est accusé d’avoir tenu des propos diffamatoires à l’endroit du bâtonnier qui défendait à l’époque au nom de l’Ordre des avocats la cause de la femme opérateur Claudine Razaimamonjy. Me Willy Razafinjatovo qualifie le procès du 23 mai d’un moment de vérité. « Cette fois-ci, ce sont des magistrats expérimentés de la Cour d’Appel qui vont juger l’affaire. J’ai confiance en eux. », a-t-il réagi. D’après Me Olala, même s’il ne peut plus plaider devant la justice pour défendre ses clients, il continue de recevoir ces derniers à son cabinet à Ankadifotsy.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.