Toliara : Un milliard d’ariary détourné à l’OMIT

Jacaranda
Des investigations menées par la branche territoriale de Bianco ont abouti à un détournement de un milliard d’ariary à l’OMIT de Toliara.

Une somme estimée à plus d’un milliard d’Ariary, relative aux cotisations des adhérents a été détournée

En début de l’année 2017, la Branche Territoriale du Bureau Indépendant Anti-Corruption de Toliara a été saisie de doléances dénonçant des faits suspectés de corruption au sein de l’Organisation Médicale Inter-entreprises de Toliara (O.M.I.T) qui auraient été perpétrés par le Trésorier du Conseil de gestion de ladite organisation. Une somme faramineuse estimée à plus d’un milliard d’Ariary, relative aux cotisations des adhérents de ladite Organisation aurait été détournée. C’est ce qui a poussé la branche territoriale à procéder à des investigations. Plus d’une dizaine de personnes comprenant essentiellement tous les responsables de la gestion et des finances de l’OMIT ont été déférées le 06 juin dernier, auprès de la justice pour détournement de biens publics, d’abus de fonction, escroquerie et faux. A cet effet, quatre personnes ont été placées sous mandat de dépôt.

Deniers publics. Faut-il rappeler que dans le cadre d’une procédure au niveau de la Branche Territoriale de Toliara, le BIANCO (Bureau Indépendant Anti-Corruption) a été saisi de faits relatifs à un détournement de deniers publics et de matériels de l’Etat au niveau de la Direction Régionale de l’Education Nationale (DREN)  Atsimo Andrefana. A l’issue des investigations, les infractions suivantes ont été relevées: Favoritisme sur trois marchés aux montants respectifs de 60 000 000 Ariary, 32 697 609 Ariary et de 75 000 000 Ariary, détournement de deniers publics et de complicité d’un montant total de 228 603 109 Ariary et de faux et usage de faux sur des pièces justificatives relatives aux marchés ci-dessus citées ayant permis le décaissement des sommes détournées au détriment de l’Etat, notamment des états de dépenses et des bons de livraisons correspondant à des prestations fictives

Personnes mises en cause. Huit personnes ont été mises en cause dans le cadre de cette procédure, laquelle a fait l’objet d’une transmission sous le procès-verbal n°013-14/BIANCO/DG/DTU/DI/GI/PVI du 02 septembre 2014 au Tribunal de première instance de Toliara, ainsi que de la présentation des personnes mises en cause. Le dossier remonte à septembre 2013. A l’issu de l’audience du vendredi 05 septembre 2014, sept personnes, dont le Directeur régional de l’Education Nationale de l’Atsimo Andrefana, ont été placées sous mandat de dépôt. La huitième personne étant absent du lieu pour nécessité de service, c’est au tribunal de s’en charger.

Recueillis par Dominique R.

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. Le détournement de fonds publics est l’opération illégale qui consiste à utiliser des sommes appartenant à la collectivité à des fins autres que le bien public.C’est aussi une catégorie d’abus de confiance qui constitue une infraction pénale (article 314-1 du Code pénal).

  2. Espérons que les responsables concernés soient condamnés

  3. La cellule Anti corruption a fait un travail remarquable ce dernier temps alors que pendant le Mandat HVM, cette cellule anti-corruption n’a pas pu effectuer leur travail convenablement. Nous avons alors une très belle opportunité d’attrapper le malfaiteur qui se croit toujours au régime HVM.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.