Élections législatives : 14 procès-verbaux de carences, 837 confrontés

Le vice-président de la CENI, Thierry Rakotonarivo, a donné quelques informations importantes sur les résultats émanant des 119 districts.

Les résultats provisoires des élections législatives du 27 Mai dernier seront connus demain. Il revient à la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) de les proclamer. Ces résultats, rappelons-le, ne désignent pas les élus, mais, présentent, entre autres, le taux de participation, le nombre de bureaux de vote, des suffrages exprimés, des blancs et nuls, ou encore le nombre d’électeurs et de votants.

14 PV de carence. En attendant, la commission électorale a tenu une conférence de presse, hier à Alarobia, durant laquelle son vice-président, Thierry Rakotonarivo a donné quelques informations importantes. Selon ses révélations, la CENI a reçu les résultats émanant de tous les 119 districts mais les résultats dans 14 bureaux de vote ont fait l’objet de procès-verbaux (PV) de carence : six d’entre eux dénotent des anomalies relatives aux élections, dont trois ont trait à la non-tenue des élections dans les districts de Maintirano, de Mampikony et d’Ambovombe, et trois sur le non-envoie des résultats au niveau des districts (Ambilobe et Ifanadiana). Par ailleurs, une enquête sera diligentée par la CENI pour les huit autres PV de carence dans le district d’Analalava. En effet, selon les informations fournies, les résultats ont été envoyés au niveau des SRMV (Sections de Recensement des Matériels de Vote), mais des anomalies seraient constatées et ont poussé ces dernières à dresser ces PV de carence.

71 plaintes. En ce qui concerne le taux de participation, ce dernier a connu une légère hausse, car actuellement, il est évalué à 40,71%. Les électeurs de Beloha Androy ont été les plus zélés avec 63,93%, contrairement à ceux d’Antananarivo IV avec seulement 18,41%. Pour ce qui est de la confrontation des PV, la CENI a reçu un millier de demandes y afférentes mais seuls les PV dans 837 bureaux de vote répartis dans 23 districts ont été cautionnés. Sur ces 837, quatre PV ont démontré des différences au niveau des résultats : deux dans le district de Soalala, un dans le district d’Arivonimamo et un autre dans le district d’Ambositra. « Il incombe à la CENI de procéder à la confrontation des PV, sans en modifier les résultats mais il revient à la HCC (Haute Cour Constitutionnelle) de s’occuper de la modification ou de l’annulation des résultats », rappelle Thierry Rakotonarivo. Et dans cette même optique, la CENI a reçu, jusqu’hier, 71 plaintes relatives aux irrégularités constatées lors de la campagne électorale et du jour du scrutin. Les requérants ont, encore, jusqu’à aujourd’hui pour déposer des plaintes y afférentes. Les recours en annulation des résultats seront à déposer auprès de la HCC du 15 au 17 juin prochains.

Recueillis par Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. La plus sage décision s’est de laisser la CENI faire son travail et que :la HCC détiendras la verdicts finale pendant les élections. Si on fait dramatiser la situation ça va nous conduire dans une situation delicate et qui va touchera surement la vie politique.

  2. Comme tout les élections rencontrés il y existe toujours c’est partie perdant qui n’accepte pas leurs défaite et créer tout choses pour semer la déstabilisation ! Mais puisqu’on est déjà au courent de cela des études sera effectué et si votre plainte et rejeté c’est que aucun fraude ou aucun des choses que vous plaignez n’existe pas et que ce n’est rien qu’une pure invention dans votre tête et que vous êtes déclarer officiellement des perdant c’est parce que peut de gens en voter et veulent de vous !

  3. Il faut laisser la HCC travailler! Respectez la vérité, maîtrisez vos passions, choisissez vos mots, car les paroles modérées adoucissent les mœurs, aussi ne vous emportez pas sans cesse! N’agissez pas de la sorte, c’est mal. Demain; les résultats seront proclamés; il faut l’attendre avec patience!!!

  4. Les résultats provisoires des élections législatives du 27 Mai dernier seront connus demain.certes qu’il y avait quelques anomalies , mais son peut dire que l’élection s’est bien déroulée.et la ceni a fait son travail normalement. donc , il n’est plus le moment de faire une manifestation perturbante ,mais il faut accepter le choix du peuple et de penser au développement de Madagascar.

  5. on trouve toujours des dysfonctionnement certainement dans des régions discrètes,et de ce qui n’osent pas fait des confrontations alors il ne faut pas blâmé la CENI car il a pu en conclure dans leur domaine leur fonction de travaille,alors gars à ce qui en fait des plainte mais qui n’est pas conforme au règlement posé

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.