Nouvelle Assemblée nationale : Session spéciale le mardi 09 juillet 2019 

La présidence de la Chambre ira certainement à IRMAR.

Le compte à rebours a commencé pour la mise en place du Bureau permanent de la nouvelle Chambre basse.

« L’Assemblée nationale se réunit de plein droit en session spéciale le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats de son élection, pour procéder à la constitution de son bureau ». Compte-tenu des dispositions de l’article 82 de la Constitution, la session spéciale pourrait avoir lieu le mardi 09 juillet 2019. En effet, le Premier ministre Ntsay Christian a fait savoir avant-hier que « la proclamation des résultats officiels des législatives par la HCC aura lieu avant le 02 juillet ». Soit le premier mardi qui suit la proclamation.

Contrebalancer. De toute façon, le compte à rebours a déjà commencé pour les nouveaux députés en général et les futurs membres du Bureau permanent en particulier. A commencer par le poste de président(e) de la Chambre basse qui échoira probablement à une descendante d’Eve. Et ce, pour contrebalancer ou compenser un tant soit peu la domination de l’autre sexe à la tête des quatre autres Institutions, en l’occurrence, le président de la République, le président du Sénat, le Premier ministre et le président de la Haute Cour Constitutionnelle. Même au sein des simples membres des institutions, pour ne citer que le gouvernement, la gent féminine est faiblement représentée avec seulement 4 femmes ministres. Notamment après la démission, pour cause de candidature aux législatives, d’Irma Naharimamy et de Marie Thérèse Volahaingo.

Equilibre régional. En tout cas, la balle est dans le camp de l’IRD rebaptisé « Isika Rehetra Miaraka amin’i Andry Rajoelina » ou plus communément IRMAR. Comme pour annoncer que le perchoir de l’Assemblée nationale reviendra à … Irma, tombeur de Roland Ratsiraka à Toamasina. Une ville acquise au président de la République qui rétablira également un certain équilibre régional au niveau des Institutions où l’Est du pays n’est plus représenté depuis le naufrage de l’Amiral. Depuis Norbert Zafimahova, en passant par les Lucien Xavier Michel Andrianarahinjaka, Richard Andriamanjato, Ange Andrianarisoa, Mahafaritsy Samuel, Jacques Sylla, Jean-Max Rakotomamonjy…, aucun natif de la province de Toamasina n’a été propulsé à la présidence de la Chambre basse. Depuis la Première République, l’Est du pays était tout au plus représenté au niveau du Bureau permanent qui s’ouvrira probablement aux Indépendants le 09 juillet 2019. Le K 25 étant TIMidement représenté dans les travées de l’Hémicycle.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. on attend juste le résultat officiel de la ceni , pour confirmation , et les nouveaux députés va prendre sa place au sein de l’assemblée nationale.la session spéciale est prévue le 09 juillet , dont l’ordre du jour est l’adoption des membres du bureau parlementaire . ce que le peuple attend, des députés patriotes et qui n’exerce que pour le profit du peuple , loin de la corruption.

  2. je pense que le pays notre pays a besoin d’une reforme pour que le développement se passe dans l’apaisement et c’est pour cela qu’il faut en évité l’opinion des partie opposant car de tout façons ils n’ont pas eux le nombre qu’ils voulaient au parlement,dans le cas différent les indépendants ont pu même surpassé le parti TIM,alors cela dit,vis à vis du TIM je crois qu’il est temps de pensé a faire un mi-temps et de ne plus cherché à faire quelque inhabituelle

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.