« Transparency International Initiative Madagascar » : Conférence-débat sur le journalisme d’investigation et la corruption ce jour

Jacaranda

Jusqu’à maintenant, la lutte contre la corruption à Madagascar est loin d’être une mince affaire. Nombreux sont les instruments juridiques comme institutionnels mis en place pour rendre cette lutte beaucoup plus effective. Mais toujours est-il que la torpeur demeure, et les résultats concrets tardent à venir, depuis 2004  lorsque Madagascar a officialisé son engagement à lutter contre ce fléau. Dans cette optique, pourquoi ne pas voir, considérer, ou aborder un autre moyen qui pourrait « exhiber » les pratiques corruptives, les dossiers brûlants de corruption, ou encore les personnes impliquées afin d’en atténuer les effets, et d’intimider les candidats à la corruption ? Et ce, à travers le journalisme d’investigation, à titre d’exemple. Justement, c’est dans ce cadre que « Transparency International Initiative Madagascar » (TIIM) organise une conférence-débat axée sur le thème « Rôle du journalisme d’investigation dans la lutte contre la corruption ». Elle va avoir lieu lieun à 14 heures, au Grand Amphi DEGS de l’Université d’Antananarivo. Au préalable, un reportage sur le réseau « Malina » (le réseau des journalistes d’investigation collaborant avec TIIM) sera projeté.

Recueillis par Aina Bovel

Blueline Air Fiber

Share This Post

5 Comments - Write a Comment

  1. personnellement,parallèlement au bianco,le journalisme d’investigation serait très efficace à condition qu’il ne soit pas corrompu ou manipulé ou ordonné. Ce qui signifie que l’ordre des journalistes doivent publier les noms et le journal où travaille le journaliste d’investigation lequel journaliste devrait satisfaire l’investigation à lui confié par un tiers. Le journaliste devrait avoir champ libre et toute intimidation ou entrave serait sanctionnée pénalement et sévèrement.

  2. le président andry rajoelina a déjà dit qu’il va mettre en priorité la lutte contre la corruption à Madagascar. tout le monde est conscient que la corruption est l’une des raison de la pauvreté et le non développement de Madagascar .donc il est temps de la combattre afin de mettre dans notre pays l’état de droit et la bonne gouvernance.

  3. C’est vraiment difficile d’éradiquer la corruption du fait que ça touche des nombreux domaines ainsi que les branches des institutions existantes. Forte heureuse, la cellule de pole anti-corruption a connu son indépendance aujourd’hui en espérant que ça va apporter des changement pour le pays.

  4. Madagascar a ratifié la Convention des Nations Unies contre la Corruption , la Convention de l’Union Africaine sur la Prévention et la Lutte Contre la Corruption, et le Protocole de la SADC contre la corruption ainsi que les Conventions internationales en matière de blanchiment de capitaux, dont la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée.

  5. la TIIM ou Transparency International Initiative Madagascar met en valeur sur l’argument pour la suppression de la corruption cet organisation pourra mettre de la stabilité sur notre pays non seulement sur la sécurité mais aussi pour des affaires illicites, c’est aussi l’objectif du président Andry et j’en suis sur que cet regroupement parviendra a conscientisé les organisations et aussi les personnes cible

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.