Déclaration de patrimoine : Alexandre Georget mobilise le staff du MEDD

Jacaranda
Les membres du staff dirigeant du MEDD se sont acquittés de leur obligation de déclaration de patrimoine, avant-hier au Bianco.

Le ministre de l’Environnement et du Développement Durable veut montrer l’exemple aux membres du staff dirigeant de son département.

Il est le premier membre du gouvernement qui a conduit au Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) la délégation des hauts responsables de son ministère pour une déclaration de patrimoine. Il a lui-même remis entre les mains du directeur général par intérim du Bianco les dossiers y afférents. Il, c’est le ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Alexandre Georget.  Ce membre du gouvernement s ‘est déjà acquitté de cette obligation de déclaration de patrimoine auprès de la HCC, mais il s’est encore rendu à la Villa « La Piscine » à Ambohibao pour accompagner les membres du staff dirigeant de son département, composé du secrétaire général, des directeurs généraux et des directeurs centraux. Le ministre Alexandre Georget a annoncé que les directeurs régionaux et interrégionaux du ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) effectueront également leur déclaration de patrimoine. « Ces directeurs régionaux et interrégionaux vont se réunir dans la capitale à partir du 16 juillet prochain. Ils vont alors profiter de leur présence à Antananarivo pour faire leur déclaration de patrimoine », a fait savoir le numéro Un d’un ministère où la tentation de corruption est grande, dans la mesure où il est entre autres chargé de gérer l’exploitation des ressources forestières du pays.

Lutte contre la corruption. L’exemple que le ministre Alexandre Georget et les membres du staff dirigeant de son département ont montré avant-hier au Bianco s’inscrit dans le cadre de la contribution active de ces hauts responsables étatiques à la lutte contre la corruption. « La lutte contre la corruption fait partie des grands défis lancés par le président de la République Andry Rajoelina et le gouvernement dirigé par le Premier ministre Ntsay Christian. C’est un défi difficile à relever, certes, mais ensemble, nous pouvons réussir », a souligné le ministre de l’Environnement et du Développement Durable. Dans le cadre de cette lutte contre la corruption, le pouvoir en place a adopté par voie d’ordonnance une loi sur le recouvrement des avoirs illicites. Loi qui a été déclarée conforme à la Constitution par la HCC, mais qui attend encore sa promulgation par le président de la République. Bon nombre de citoyens souhaitent l’application non-discriminatoire de ce nouveau texte législatif. La rétroactivité ou non de cette loi sur le recouvrement des avoirs illicites suscite actuellement des débats, voire des polémiques. S’applique-t-elle aux infractions commises antérieurement à son entrée en vigueur ? Attendre et voir.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.