Fraudes électorales : Concertation politique lundi au Carlton

Jacaranda
Les dirigeants du Mouvement des citoyens contre les irrégularités et les fraudes électorales.

Le Mouvement des citoyens contre les irrégularités et les fraudes électorales est en place. Composé de politiciens, des candidats aux dernières législatives, de militants de la société civile, et de simples citoyens, ce mouvement organisera lundi prochain à partir de 10h, une concertation politique au Carlton à Anosy. « Nous avons constaté des irrégularités et des fraudes électorales lors des législatives du 27 mai dernier. 684 requêtes ont été déposées auprès de la HCC par le Collectif des candidats. 77 autres ont été introduites par la CENI. Mais, aucune de ces requêtes n’a été jugée fondée par la Cour constitutionnelle. Pour nous, la HCC a rendu une décision politique lorsqu’elle a proclamé les résultats officiels des dernières législatives », a martelé devant la presse, hier, Henri Rakotomalala, candidat député dans le district de Toamasina I.

Préalables. Henri Rakotomalala a réitéré qu’il faut redresser ces erreurs avant de procéder aux communales. « Si rien n’est fait pour redresser la situation, on aura encore une élection truffée de fraudes et d’irrégularités », a-t-il prévenu. Visiblement, le Mouvement des citoyens contre les irrégularités et les fraudes électorales pose des préalables aux prochaines communales. « Nous invitons tous ceux qui militent pour des élections transparentes et justes à nous rejoindre lundi prochain au Carlton à Anosy. Nous allons nous unir pour faire entendre nos voix. Nous allons adopter une stratégie commune », a expliqué Henri Rakotomalala. Parallèlement aux revendications de ce nouveau mouvement politique, le TIM pose comme préalable aux prochaines communales ,la révision spéciale de la liste électorale.

R.Eugène

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.