« Tiako i Madagasikara ». Vers le boycott des municipales et communales

Jacaranda
Le TIM, par le biais de sa secrétaire générale, appelle les congressistes à venir nombreux les 12 et 13 juillet prochains (Photo : Yvon Ram).

Le parti « Tiako i Madagasikara » (TIM) entamera son congrès national les 12 et 13 juillet prochains. C’est ce qui a été annoncé hier, au quartier général du parti, à Bel’air, par la secrétaire générale, Olga Ramalason.

Restructuration. Durant ce congrès, les participants procèderont à la réorganisation du parti. En l’occurrence des changements de têtes, de statuts et du règlement intérieur. « Cette restructuration est plus qu’indispensable actuellement. Au niveau du règlement intérieur, par exemple, elle consiste à éviter la transhumance. En effet, nous ne sommes pas sans savoir que nombreux ont été ceux du parti TIM qui ont retourné leurs vestes », souligne Olga Ramalason. Pour le TIM, l’organisation de ce congrès national est synonyme de l’existence du parti. En effet, la loi sur les partis politiques exige de ces derniers, bien évidemment, la tenue d’un congrès national au moins une fois tous les cinq ans, et une déclaration d’existence qui atteste de cette dernière. Autrement, c’est la radiation sur le registre national des partis politiques.

Boycott. Mais ce n’est pas tout. Le congrès national sera l’occasion pour le parti de se prononcer sur les affaires nationales, en l’occurrence les dernières élections présidentielles et législatives, et celles qui vont venir très prochainement : les municipales et les communales. « Les dernières élections présidentielles et législatives ont été truffées d’irrégularités. Des fraudes ont été constatées et des détournements de voix ont eu lieu. De fausses cartes d’identités nationales  ont été utilisées lors du scrutin et, les listes électorales sont loin d’être exactes et exhaustives. Les résultats sont, de ce fait, biaisés. Sur ce point, le TIM soutient que si nous continuons d’utiliser les mêmes listes électorales pour les prochaines municipales et communales, point n’est besoin d’organiser les élections. Il suffit que le gouvernement désigne les Maires qui l’enchantent. Et si c’est toujours les mêmes listes électorales que l’on utilise, le TIM va boycotter ces élections », indique la SG. Sur ce point, le TIM exige des révisions spéciales des listes électorales.

Opposition. Par ailleurs, nous ne sommes pas sans savoir que le TIM a déposé auprès du ministère de l’Intérieur la semaine dernière, la déclaration officielle relative à son statut d’opposant. « Jusqu’à maintenant, nous attendons le récépissé y afférent qui tarde à venir », informe Olga Ramalason. Elle qui n’a pas cessé de réitérer que « le régime actuel a besoin d’opposants forts, agissant dans la légalité et qui sont prêts à dire la vérité au peuple ». Toujours dans cette optique, le parti propose l’idée d’un « shadow cabinet », dont la mission est de surveiller les activités des ministères et la réalisation des missions qui leur incombent. Ce « shadow cabinet » peut également donner des conseils et « le TIM, en tant qu’opposant, ne sera guère complice du  gouvernement », précise Olga Ramalason. A suivre.

Aina Bovel

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. voilà la démocratie. C’est comme l’annonce publique par le député raholdine de l’opportunité de remplacer le ministre hajo,c’est sa manière à lui de manifester sa reconnaissance envers le mmm et de dévoiler l’existence d’une misentente intestine. Quoique l’on dise,beaucoup de choses demandent éclaircissement,dommage que l’on se heurte à la loi de la jungle,cette raison du plus fort. Les malgaches l’ont manifestés par leur abstention massive très révélatrice de leur ras le bol aussi bien des agissements de nos politiciens qui sont à la fois égoïstes et traitres foulant aux pieds la lutte de 1947 contre l’esclavage des français

  2. Il a raison le TIM de faire un accent sur l’avenir de la partie. Pourtant, on ne peut plus espérer aussi grande chose du fait que les lyciens membres sont déjà partis. Aujourd’hui, nous nous approchons de la prochaine élections et que le préparatif commence déjà.

  3. Mampiomehy. Aleo koa ho any fa mitantana ny CUA ary tsy vitany.

  4. Cessez de dire des anéries et acceptez vous d’être perdu au cours des élections qui se sont succédées. Vous avez dit qu’il y a des militants TIM qui ont retourné leurs vestes mais vous ignorez que beaucoup de gens qui vous ont voté vous ont abandonné en même temps voir les districts de Miarinarivo -Ambatondrazaka et d’autres encore comme Antsirabe et Manjakandriana… qui étaient votre fief auparavant mais où ils sont actuellement. Et où vous étiez, avant la proclamation des résultats; vous qui ne se contentaient que d’avancer des plaintes sans preuves en générale selon les dires des membres de la HCC. Boycotter les futures élections, chacun à sa manière de le dire mais en verra si vous arriverez à le faire vu votre dé-puissance. c’est logique si vous vous se rangerez dans l’opposition mais soyez constructive dans votre vision.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.