60 ans du Sénat : Les sénateurs défendent l’utilité de leur institution

Jacaranda
Des sénateurs et des employés du Sénat devant la presse, hier, à Anosikely.

Une semaine de célébration pour démontrer aux contribuables que cette deuxième institution de l’Etat est utile.

Le Sénat célèbre ce mois de juillet son 60e anniversaire, plus précisément du 22 au 27 juillet. La première Chambre  haute de Madagascar a été mise en place le 1er juillet 1959. Tout au long de ces 60 ans, l’institution a été mise en veilleuse pendant près de 30 ans, de 1972 à 2001, et a été plusieurs fois sous la menace d’une dissolution. Hier, des sénateurs et des employés du Sénat ont convoqué la presse pour défendre l’utilité de cette institution qui vient de faire l’objet d’une drastique mesure d’austérité, réduisant le nombre de ses membres de 63 à 18 ; une mesure dont l’opportunité de l’application continue de susciter des débats, voire des polémiques. Le rapporteur général adjoint, Brigitte Rasamoelina, a fait savoir que les « Sages » ont leur rôle à jouer dans une République. « Le Sénat représente les collectivités territoriales décentralisées et les organisations économiques et sociales. Il est consulté par le gouvernement pour donner son avis sur les questions économiques et sociales et d’organisation des collectivités territoriales décentralisées. En tant que garant de la démocratie, de l’effectivité de l’Etat de droit, et du développement des collectivités territoriales décentralisées, la Chambre Haute du Parlement est également un élément d’équilibre et de réflexion. En effet, lors de l’examen des projets de loi, les sénateurs accordent leur plus grande attention, surtout quand il s’agit de lois sur la décentralisation ou de lois concernant directement les collectivités territoriales décentralisées (CTD) », a expliqué Dr Brigitte Rasamoelina.

Décentralisation. Le système adopté pour l’élection des sénateurs confirme que ces derniers jouent un rôle majeur dans la mise en œuvre de la décentralisation. « Contrairement aux députés qui sont élus au suffrage universel direct, les sénateurs sont supposés être élus par des collèges électoraux réunis dans chaque commune, région et province. Ce qui amène à dire que toutes les catégories de CTD participent à l’élection des sénateurs. Si les élus des CTD jouent un rôle important au niveau de leur circonscription respective, le sénateur en tant que représentant en est l’acteur principal devant l’Exécutif », a affirmé le rapporteur général adjoint du Sénat. Pour pouvoir appuyer les sénateurs en matière de décentralisation, l’organigramme de l’institution comprend une direction de la Décentralisation qui englobe le Service des relations avec les CTD, et le Service de la coopération décentralisée. Un autre Service rattaché à la Direction de la Communication s’occupe quant à lui des relations internationales et interparlementaires. Dans le cadre de la célébration du 60e anniversaire de la Chambre  haute, plusieurs événements sont à l’ordre du jour à partir de lundi prochain. Des conférences-débats portant sur des thèmes intéressants seront organisés. A rappeler que depuis l’adoption de la Loi de finances rectificative 2019, le Sénat fonctionne avec un budget réduit qui ne lui permet pas d’accomplir convenablement sa mission, alors que l’on vient d’apprendre que les 151 nouveaux députés seraient dotés des 4×4.

  1. Eugène
Blueline Air Fiber

Share This Post

5 Comments - Write a Comment

  1. Vous avez tous raison : mieux vaut les carnivores, les herbivores, voire les omnivores que les budgetivores !!!!!

  2. Si la seule raison de dissoudre le Sénat est une question d’être « Budgetivore » alors je dis que ce n’est pas une bonne idée.
    C’est ce genre de décision prise à la hâte sans une assez sérieuse réflexion qui me déçoit beaucoup avec ANR.
    La vie de toute une Nation n’est pas une seule question d’argent. On est jeune, c’est vrais … mais nous avons besoin aussi des plus âgés que nous. Jeunesse et Sagesse ne rime pas toujours …

    Et dire que c’est complètement inutile c’est tout sauf du sérieux.

  3. « Sages »! Chambre « haute »!
    Quelles prétentions !
    « Consulté » sur la décentralisation !!!
    Ils sont effectivement « élus » par leurs pairs ( = copains) , pour quelques-uns ou unes, mais surtout NOMMÉS par le pouvoir en place( en cadeau de fidélité ?) , et Rajao ne s’en était pas privé, et.nombreux de ceux ci lui DOIVENT TOUT, honneurs, AVANTAGES TRÈS NOMBREUX etc.

    On a le droit de défendre son bifteck, comme tous carnivores que sont les humains, mais il ne faut pas en faire une affaire d’Etat!!!!
    Travaillez normalement comme 98% de Malgaches pauvres ou riches!

  4. A quoi ca sert vraiment cette institution, alors qu’il y avait déjà l’ AN où y a des élus mais pas des désignés qui votaient les lois ! toujours du copie-coller de la France, il est grand temps de dissoudre cette entité !!!

  5. Un système ARCHI-UNITILE et BUDGETIVORE, complètement unitile à MADAGASCAR… à annuler le plus vite possible!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.