Communales : Les Etats-majors politiques peaufinent leur stratégie

Jacaranda
: Les gens vont-ils voter massivement pour les communales contrairement aux législatives ?

Pour ces élections de proximité, les gens vont-ils voter massivement du moins par rapport aux législatives.

Les résultats des législatives et la constitution du nouveau gouvernement focalisent l’attention de bon nombre d’observateurs ces derniers temps. En revanche, les Etats-majors politiques peaufinent leur stratégie sur la prochaine tenue des élections municipales et communales qui se tiendront le 28 octobre prochain suivant le chronogramme de la CENI. Quant au dépôt de candidature, il a débuté le 20 juillet dernier pour se terminer le 3 août prochain. Pour ce qui est des résultats provisoires, ils seront publiés le 16 novembre et les résultats définitifs pour le 15 décembre. La commune urbaine d’Antananarivo reste l’enjeu principal pour les formations politiques. Deux partis restent pourtant en pôle position pour ravir la capitale. Il s’agit notamment de l’IRD.

Caution. Concernant les cautions à payer pour ces élections de proximité, pour la capitale, classée hors catégorie, le montant est de l’ordre de cinq millions d’ariary. Pour les candidats des communes urbaines de première catégorie, ils devront s’acquitter de 2.500.000 ariary. Quant aux communes urbaines de deuxième catégorie, la caution est en fonction du nombre de conseillers à élire. Ainsi, pour les communes dont la population dépasse les 250.000 habitants et qui ont 19 conseillers municipaux, les candidats doivent payer un million d’ariary. Pour ce qui est des communes dont la population est comprise entre 120.000 et 250.000 habitants, ceux qui sont dans la course aux municipales, ils s’acquittent de  550.000 ariary.  Pour les villes dont le nombre de la population varie entre 80.000 et 120.000 habitants, la caution est de l’ordre de 500.000 ariary. A propos des communes rurales, la caution est de 350.000 ariary pour celles qui ont 10.000 habitants, et celles qui en ont moins, les candidats doivent payer 300.000 ariary.

Elections de proximité. Reste à savoir si avec ces cautions, les prétendants à la course aux communales et aux municipales seront nombreux, étant donné qu’ils sont également obligés de tenir compte des coûts qu’ils doivent engager pour les campagnes électorales. Dans tous les cas, pour ces élections de proximité, les électeurs sauront à qui ils vont donner leur voix.

Dominique R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.