Dis Papa Tsiranana !

Jacaranda

Voilà cinquante ans en 1969 que l’homme a marché sur la Lune. « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité», ces mots résonnent encore dans la tête de ceux qui ont vu en direct « l’alunissage ». 50 ans après voilà que certains mettent en doute ces faits et leurs arguments fleurissent depuis cet évènement comme certains parlant du contexte d’alors, en pleine guerre froide, et que pour damer le pion des Soviétiques qui, les premiers avaient lancé Youri Gagarine dans l’espace, les américains ont monté un tissu de mensonges. Arguant, par exemple, que tout ce cinéma a été tourné dans un studio par Stanley Kubrick ; ajoutant d’autres zones d’ombre comme le drapeau qui « flotte » alors qu’ils disent que la lune est dépourvue d’atmosphère et donc pas de vent, ou comme la Nasa qui n’aurait plus d’enregistrement relatant cet évènement ou comme l’absence d’un cratère lors du décollage du LEM lors de son retour vers la capsule et ainsi de suite…

Il n’empêche que des convictions ont été ébranlées, il y aurait 9 % des Français qui n’y croient pas non plus. Ceux qui ont lu Jules Vernes ou Tintin, vont retourner à leurs bouquins. Dans tout ça, quelques mois après cet évènement, des émissaires américains sont venus à Madagascar et ont offert un « bloc » de pierre lunaire au président Philibert Tsiranana, s’il avait là, il aurait montré avec son accent si particulier la preuve que l’homme a « marché réellement sur la lune ». Au fait, que sont devenus les cadeaux offerts à nos chefs d’Etat, sont-ils rangés mais où ? Pour disparaître à jamais ? Nos musées ont brûlé surtout faute d’attention et on ne pleure que devant des cendres tout en promettant comme jamais de les restaurer, mais après il ne reste que des « Acropoles », hélas.

Et pourtant, si vraiment on voulait consolider une continuité de l’Etat unitaire, un musée des cadeaux offerts à tous nos dirigeants serait une dépense bien plus utile qu’ériger des institutions inutiles qui ne débouchent que sur des résolutions que personne n’applique.

Enfin, il y a 50 ans certains musulmans croyaient-ils à la randonnée d’Armstrong ? La question peut se poser quand on voit l’omniprésence des croissants de lune dans les drapeaux de certains Etats dits islamiques. En 1969, à Majunga où il y a une forte présence musulmane, mes collègues du Lycée n’y croyaient pas du tout. Pourtant selon Jean-Paul Roux, cité dans le magazine « Historia »et qui a passé une partie de sa vie à étudier l’art islamique, « Le croissant est le symbole de l’islam autant que la croix est le symbole du christianisme » et il ajoute : « Les deux symboles, croissant et lune, sont de fait des luminaires qui frappent par leur présence au fond des cieux, et qui donnent un relief particulier à la nuit. Ils accompagnent la marche des Bédouins, atténuent l’immensité environnante et fonctionnent comme une torche dans les vastes étendues d’Arabie… La vision du croissant suffit pour obliger le musulman à jeûner tout le mois du ramadan ». Donc il n’y aucune sorte de déification de la lune.

M.Ranarivao

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.