Assemblée nationale BP et Commissions : 36 IRD, 4 TIM, 3 indépendants 3 et 1 GPR 1

Les députés sont sur la même longueur d’onde depuis un certain temps.

Les noms des membres du bureau permanent de l’Assemblée nationale ainsi que ceux des présidents de commissions sont maintenant connus. La configuration politique au niveau de cette institution se présente ainsi comme suit. A la tête de l’Assemblée nationale se trouve Christine Razanamahasoa de l’IRD qui a été plébiscitée par 100% des votants. Concernant les autres membres du bureau national, les sièges se répartissent comme suit, neuf pour l’IRD, un pour les indépendants et un pour le TIM. Quant aux présidents de commission, l’IRD a raflé 26 sièges, le TIM 3, les indépendants 2 et le GPR1siège. Si on récapitule les sièges obtenus par les différentes entités au sein de l’Assemblée nationale, l’IRD a eu 36, le TIM 4, les indépendants 3 et le GPR 1 siège.

Réunions à huis clos. Toujours est-il que lors des différentes élections, il n’y avait eu que des candidats uniques. Le choix des votants est ainsi limité. Et que précédant chaque élection, il y a eu des réunions à huis clos faisant place sans doute place à des tractations. Mais l’on se demande jusqu’à quand va durer ce « deal » si on peut le dire au niveau de l’Assemblée nationale, étant donné qu’il y ait la discipline du parti, en principe. Mais si l’on se réfère aux précédentes législatures, l’on a connu des retournements de veste de ces élus, même si la loi les interdit.

Moyens. Dans tous les cas, pour le moment ce qui va les réunir, c’est la question de 4X4. La présidente l’a déjà maintes fois annoncé qu’il s’avère nécessaire que les députés soient dotés de moyens afin qu’ils puissent accomplir leur devoir. Un souhait qui risque de ne pas être exaucé dans la mesure que le budget alloué à l’Assemblée nationale a été revu à la baisse. En effet, suivant la loi de finances rectificative 2019, le budget de la Chambre basse a été amputé de plus de 20.000 milliards d’ariary. Ce qui fait que les crédits octroyés à l’Assemblée nationale sont de l’ordre de 59,9 milliards d’ariary dans la loi de finances initiale, à 38,5 milliards d’ariary dans la loi de finances rectificative. Force ainsi de constater que les députés auront du mal pour obtenir leur fameux 4X4. Mais on se demande s’ils vont se laisser faire, il se pourrait, en effet, qu’ils vont constituer un bloc, toutes tendances confondues pour parvenir à leurs fins.  Wait and see.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. mahagaga e! Ny 4×4 indray no laharam-pamehan’ireo aoka hatao hoe solonkimbombahoaka fa tsy faly mionona @ karama be sy tombotsoa goavambe maro. Mividiana fiara occasion @ karamanareo re tompoko. Ity tokoa va re no fangarin’amboa ka ny avo ihany no tataovina? Ny filoha anefa efa niteny fa ny foloalindahy ihany no mahazo mividy 4×4. Raha misy tena fitiavana vahoaka dia ny fanamboaran-dalana no iadiana . Raha atambatra ny vidin’ny 4×4 sy cld afaka anatsarana lalana mba tsy hanararaotan’ny mpanangombokatra ny vahoaka. Aoka hajaina ny fisarahan’andraikitra ka tsy depiote mihintsy no hitantana ny volan’ny cld. Afaka mivondrona ny distrika rehetra anatin’ny faritra iray mividy concasseur fa tsy ory vato madagasikara ka himo no mandrary vato. Tsy tokony harahina be fahatany ny fepetran’ny fmi sy bm ,ampiasao ampahendrena ireo harentsika,nampanatena izany ny filoha t@ propagandiny

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.