Gouvernement Ntsay : Signature d’une lettre d’engagement

Jacaranda

« On se reverra ici dans un an pour voir lesquels d’entre vous auront réussi et lesquels auront échoué à leurs missions ». C’est ce qu’a déclaré le président Andry Rajoelina lors de la présentation du premier gouvernement de son régime, le 24 janvier dernier. En effet, au lendemain de leur nomination, tous les membres du gouvernement Ntsay Christian ont signé un contrat-programme d’un an. A l’époque, le Chef de l’Etat a annoncé une évaluation de chaque ministre après six mois d’exercice de leur fonction. C’est la raison pour laquelle après la formation la semaine dernière, du second gouvernement sous l’ère Rajoelina, bon nombre d’observateurs se sont  demandé si une évaluation a réellement été faite. Félicitée Madeleine Rejo-Fienena était-elle l’unique membre de l’ancienne équipe gouvernementale qui a failli à ses missions ? Seuls le président Andry Rajoelina et son Premier ministre Ntsay Christian connaissent la réponse à cette question.

Culture des résultats. Quoiqu’il en soit, le numéro Un d’Iavoloha souhaite continuer sur cette lancée et impose la culture des résultats à tous les membres du gouvernement. Aussi, mercredi dernier, les ministres ont été convoqués au Palais pour signer une lettre d’engagement. Seuls le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto qui était encore à l’Île Maurice pour assister aux Jeux des Îles, et la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieure, le Professeur Blanche Nirina Richard n’ont pas été présents. « Ils signeront la leur plus tard », a-t-on laissé entendre du côté de la Présidence de la République. A travers cette lettre, les ministres s’engagent  à s’investir pleinement pour la mise en œuvre de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar et de se conformer aux exigences  et aux conditions y afférentes, mais aussi de faire preuve d’efficacité et de professionnalisme dans l’exercice de leurs fonctions.

Davis R

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Mais, semble-t-il, il ne faut pas tenir tête à Ntsay d’après un quotidien paru samedi dernier, sinon c’est le limogeage.
    Espérons que les centaines d’agents du Ministère de l’Éducation Nationale, titulaires de faux diplômes et dénichés par le Ministre limogé Rejo Fienena, seront rayés de la liste des fonctionnaires.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.