SADC – TICAD 7 : Andry Rajoelina à Dar-es-Salam et Yokohama

Jacaranda
L’initiateur du projet « Tana-Masoandro » avec un ministre venu du Pays du Soleil-Levant.

Le président de la République est parti pour la Tanzanie avant son prochain déplacement au Japon.

Le président Andry Rajoelina a quitté le pays hier pour se rendre à Dar-es-Salam où se tient à partir de ce jour, le 39e Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC) prévu le 17 et 18 août 2019. Le président de la République est à la tête d’une délégation très restreinte composée notamment de la Première Dame Mialy Rajoelina et du ministre des Affaires Etrangères, Naina Andriantsitohaina. Ce dernier a d’ailleurs fait, lors du dernier conseil de gouvernement, une communication sur ce sommet organisé dans le centre économique de la Tanzanie. A l’image même de l’objectif de la SADC qui est de promouvoir le développement de l’Afrique australe.

Première participation. La lutte contre le virus Ebola qui sévit en République Démocratique du Congo (RDC) va être certainement évoquée au cours de ces assises régionales par les 16 pays membres de la SADC. Y compris Madagascar qui ne peut y rester insensible quand bien même le pays serait une île. « C’est une épidémie d’une maladie qui ne respecte pas les frontières », a du reste fait remarquer, Jorge Cardoso, Directeur de l’organe en charge de la Politique, de la Défense et de la Sécurité du Secrétariat de la SADC, peu avant la tenue de ce sommet qui voit la première participation du numéro Un malgache depuis son élection à la magistrature suprême.

Coopération nippo-malgache. Une dizaine de jours après le 39e Sommet de la SADC, le président Andry Rajoelina s’envolera pour le Japon où il participera à la 7e Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique les 28 et 30 août 2019 à Yokohoma. En marge du TICAD 7, l’initiateur du projet « Tana Masoandro » aura sans doute des rencontres avec des hauts responsables du pays du Soleil-Levant afin de raffermir la coopération nippo-malgache. Rappelons que lors de la cérémonie d’investiture du président Andry Rajoelina, le gouvernement japonais avait envoyé un Représentant spécial en la personne de Kenya Akiba, pour remettre les messages de félicitations de l’Empereur du Japon Naruhito et du Premier ministre Shinzo Abe. Une semaine plus tard, le nouveau président malgache avait reçu le ministre délégué japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, Seki Yoshihiro.

Reconnaissance internationale. Ces deux déplacements présidentiels à l’extérieur sont placés sous le signe du développement pour le précurseur de l’IEM dont l’objectif principal est justement de rattraper le retard de développement de la Grande Ile. Sans oublier le fait que la double participation à ces sommets conforte et l’intégration régionale et le retour de Madagascar dans le concert des Nations. Une revanche sur l’histoire pour l’ancien président de la Transition revenu au pouvoir par la voie des urnes et fort aujourd’hui de la reconnaissance internationale.

R. O

Telma Fibre Vibe

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Tsy afaka mikofoka io Andry io fa efa nametraka tantara ratsy e. Hany ka raha vao mitady hihetsika hanasoa ny firenena dia voasakan’ny ratsy efa vita. Manahy sao avoakan’ny olona daholo ny dossier rehetra . Tena mila an-DRavalo sy Ratsiraka io ho mpanolotsaina azy akaiky raha tiany saingy mety voasakana koa??? Pris en otage ny Malagasy fa ts afa-mihoatra ntsony fa dia izay itondran’Andriamanitra sisa…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.