Assemblée nationale : 15 députés au minimum pour un groupe parlementaire

Un député aura désormais droit à un conseiller technique et à un assistant technique.

Le règlement intérieur amendé de l’Assemblée nationale a été adopté hier à Tsimbazaza. L’ancien texte a fait l’objet d’importantes modifications. En effet, au moins 15 députés peuvent désormais former un groupe parlementaire. Auparavant, cinq députés suffisaient pour constituer un groupe à l’Assemblée nationale. Par ailleurs, les députés ont décidé de créer une 32e Commission permanente, la Commission de Suivi et d’Evaluation des politiques publiques. Certainement, la mise en place de cette nouvelle Commission s’inscrit dans le cadre du renforcement du contrôle de l’action du gouvernement par les députés.

Conseiller technique. Le règlement intérieur amendé de l’Assemblée nationale prévoit également la nomination d’un conseiller technique et d’un assistant technique auprès de chaque député. En tout, ce dernier aura durant la nouvelle Législature, sept collaborateurs salariés dont cinq assistants parlementaires auxquels il a déjà droit. En principe, ce conseiller technique et cet assistant technique assisteront les députés dans la réalisation technique de leurs travaux parlementaires. Ils doivent ainsi être des juristes ou des techniciens qui maitrisent les domaines concernés. La création de ces nouveaux postes aura un impact budgétaire, certes, mais s’ils sont utilisés à bon escient, elle permettrait d’améliorer la qualité des travaux législatifs des députés dont la majorité n’a pas fait forcément des études en droit.

Népotisme. Durant la précédente législature, nombreux sont les députés qui ont nommé des membres de leur famille comme assistants parlementaires. Si cette pratique de népotisme continue, les nouvelles mesures visant l’amélioration des travaux parlementaires et le renforcement du contrôle sur l’action du gouvernement ne serviront à rien.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. ankinina @ fahendren’atoa rajoelina fa 151×7 izany no voafidy? Aoka hazavaina mazava tsara ny andraiky ny tsirairay @ izy ireo no ampahafantarina ny vahoaka @ gazety ny anarana sy cv. Ny tena marina raha izany d tokony hampiana ny constitution ka ferana mazava fa tsy mahazo milatsaka ho fidina @ lafiny rehetra raha tsy atolotry ny antoko politika ara-dalàna. Ny antoko politika no miantoka ny fanomezana torohevitra sy miantoka ny rehetra fa tsy ny vahoaka. Vola tokony hividianan’ny fanjakana fanafody ho an’ny hopitaly lany anaramana ny olona 7 isaky ny depiote. Ny vahoaka ange izao no mitsitsy ao anatin’ny fahantrana mangitsokitsoka! Sokafy re rajoelina sx hcc fa sempotra loatra ny vahoaka!

  2. TSY I RAVALO MPANAKROTANA FAHATANY AKORY NO APANDROSO NY FIRENENA.

  3. RÈGLEMENT INTÉRIEUR ?
    Plutôt règlement DE NOS INTÉRÊTS !
    Ainsi donc , les Malgaches n’ont PAS ÉLUS SEULEMENT 151 DÉPUTÉS, mais tout de suite, ceux ci ont mis sur le défi la « prétention » d’austérité du nouveau régime,
    en ouvrant 1.000 POSTES BUDGÉTAIRES à des cabinets-conseillers-assistants-tecniques etc, etc…, en plus leurs retraites personnelles à venir, des passeports diplomatiques pour des voyages ou tourismes internationaux (pour des « réunions » ou « formations » – on peut TOUT INVENTER pour le justifier !)
    Ces députés vont ils avoir alors, sous cette mandature, le culot ou la  » volonté » de blâmer d’autres prétendants, sûrement à venir, comme eux « SERVITEURS DE L’ÉTAT (!) à vouloir goûter aux grosses MANNES PUBLIQUES,
    au détriment du PEUPLE, le 5 éme au classement des plus PAUVRES de la planète?
    Le pays est MAL PARTI, et cela ne fait que commencer…
    QUE LE PRÉSIDENT REAGISSE VITE, et mette fin à tout ceci, autant de HODIN’AKONDRO ( pièges hypocrites) en son régime et à lui-même.
    Et tout cela fait partie du mal profond que d’aucuns, « oppositions », sociétés »civiles » etc sont en train de cultiver, pour être pérenne.
    Alors après 60 ans d’indépendance, y-aura – t- il encore 60 ans de continuation de la pauvreté ?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.