Détournement de 145 millions Ar à Mahasoabe : Nouveau procès contre Claudine Razaimamonjy hier

De source bien informée, l’ancienne grande figure du régime Rajaonarimampianina est attendue au PAC 67Ha ce jour pour le déferrement d’un autre dossier.

7 ans de travaux forcés assortie d’une amende de 100 millions d’Ariary. C’est la peine que le Pôle Anti-Corruption a prononcé, mardi dernier, contre la femme d’affaires Claudine Razaimamonjy. Une peine relative au premier dossier qui la concerne. D’après les informations, cet ancien Conseiller spécial de l’ex-président Hery Rajaonarimampianina sera encore jugé pour trois autres dossiers de corruptions et de malversations commises au niveau de l’Administration publique. Ayant séjourné à la prison de Manjakandriana, puis d’Antanimora depuis juin 2017, cette grande figure des « Kravaty manga » est loin d’être tirée d’affaire. Hier, elle a encore été jugée devant le Pôle Anti-Corruption pour un autre dossier de marché fictif commis au niveau de la Commune de Mahasoabe, dans la Région Haute Matsiatra. Il s’agit donc de son deuxième procès en l’espace de trois jours. Cette nouvelle affaire concerne le détournement de 145 millions d’Ariary de subventions exceptionnelles qui devaient être utilisées pour la rénovation du bureau de ladite commune. La somme ayant été virée sur le compte bancaire de Nelly Razanamalala, une femme entrepreneur qui devait assurer la réalisation des travaux, le 20 octobre 2014, plus des 2/3, 116 millions d’Ariary pour être précis, a tout de suite été transférée sur le compte de Claudine Razaimamonjy le lendemain, c’est-à-dire, le 21 octobre de la même année. D’après les résultats de l’enquête menée à l’époque par les agents d’investigations du Bureau Indépendant Anti-Corruption, les 28 millions d’Ariary restant ont été laissés pour le compte de l’entrepreneur. Les investigations ont pourtant permis de découvrir qu’aucune rénovation n’a été effectuée au niveau de la Commune de Mahasoabe jusqu’à la descente d’une équipe de l’Inspection Générale de l’Etat en 2015.

Mandat d’arrêt. Mise à part Claudine Razaimamonjy, Nelly Razanamalala et l’ancienne Secrétaire comptable de la Commune de Mahasoabe sont également mises en cause dans cette affaire. Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt depuis belle lurette, l’entrepreneur reste introuvable. Elle ne s’est logiquement pas présentée au Pôle Anti-Corruption lors du procès d’hier. Pour sa part, la Secrétaire comptable de ladite commune a comparu hier mais a bénéficié d’une liberté provisoire. Le verdict relatif à cette affaire sera prononcé ultérieurement, a-t-on appris du côté du PAC. Quant à elle, le Conseiller spécial de l’ex-président Hery Rajaonarimampianina a été ramené à la prison d’Antanimora en attendant le verdict. Il convient de rappeler qu’elle est encore poursuivie pour deux autres dossiers de corruptions. D’après les informations, la propriétaire de « A&C Palace » retournera au Pôle Anti-Corruption, aux 67Ha ce jour pour le déferrement d’un autre dossier, probablement celui relatif aux fausses factures liées à la réhabilitation des bâtiments du Ministère de la Poste et des Télécommunications à Antanetibe Ivato. A entendre les explications d’une source proche du PAC, outre les dossiers Claudine Razaimamonjy, d’autres grands dossiers  tels que ceux impliquant Mbola Rajaonah, un autre Conseiller spécial de l’ex-président Hery Rajaonarimampianina, ou encore celui impliquant l’ancien Directeur général des Services fonciers, Hasimpirenena Rasolomampionona seront aussi traités durant la première session du PAC qui sera clôturée le 27 août prochain. Histoire à suivre.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Tena marina izany.Misy ihiany ireo mba miasa fa eo no mampirritreritra satria MBA TOMBOTSOA MARINA hoan’ny FIRENENA ve le asa ataony ba dia SAZY AZA sa TOMBOTSOA MANOKANA hoannireo OLONA MZMPIANTRANO AZY
    ,?Mba TSY RARINY kosa raha VOLAMBAHOAKA ho milliards vitsivivitsy no NAHODINA ka ho 100millions fotsiny no sazy.
    Hoy AHO hoe TSY NANDRAY TSOLOTRA VE NY MPAMOAKA DIDY tamin’izany ka tokony ho SAZIN’NY BIANCO( bianco de BIANCO.)

  2. Eto Madagasikara ,inona no atao hoe Travaux forcés ho an’ireo manambola ? Chambre individuelle avec garde spéciale ,sakafo mapilotra isan’andro .Ny madinika hiany no mijaly na libre na any am-ponja .Aiza moa ny vahoaka no tsy ho leo ary dia manao fitsaram-bahoaka satria tsy mahatoky ny Justice intsony .Olona nangalatra 100 miliara ariary dia 100 millions fotsiny ny amende alohany .Mba mamaky vato toa ny eny @ Mopera PEDRO ve ireo migadra travaux forcés ireo ? Ny gendarmes maka risque mampiditra ny dahalo any amponja , rahampitso izy ireo dia tafavoaka indray tsy mandalo fitsarana akory .Na ireo gendarmes ireo aza efa leo tantaraka .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.