Lutte contre l’insécurité : Avancement et prime spéciaux pour les militaires en mission dans les zones rouges

Le président Andry Rajoelina a effectué une descente dans les zones rouges de la Région Betsiboka hier.

Le président Andry Rajoelina a effectué une descente à Tsaratanàna et à Maevatanàna hier.

Des Forces armées efficaces et proches de la population. Tel est le mot d’ordre d’Andry Rajoelina. Hier, le président de la République a effectué une descente à Tsaratanàna et à Maevatanàna, deux districts de la Région Betsiboka, réputés pour les attaques des dahalo et les kidnappings et classés zones rouges. Depuis le mois d’avril dernier, une unité spéciale dénommée « Zone Rurale Prioritaire de Sécurité » (ZRPS) est implantée dans ces localités. Depuis, l’insécurité a fortement diminué. D’après les explications du Commandant de la ZRPS Delta, sur 603 bovidés volés, 588 ont été récupérés et 539 restitués à leurs propriétaires depuis l’implantation de cette unité à Tsaratanàna. L’on recenserait également 151 bovidés mis en fourrière et 189 dahalo appréhendés. Sur dix cas de kidnappings, neuf victimes ont été libérées et une personne a été tuée par les ravisseurs. Plusieurs armes et des munitions ont été également saisies. Pour le ministre de la Défense Nationale, le Gal Rakotonirina Léon Jean Richard, le résultat de cette opération est positif.

Base Opérationnelle Avancée. Pour sa part, le président Andry Rajoelina refuse de se contenter sur ce bilan. « Il faut éradiquer complètement les actes des dahalo et les kidnappings », soutient-il. Pour y parvenir, l’adoption d’une véritable réforme au sein des Forces armées est de mise. Si auparavant, les infrastructures et les éléments restent dans les casernes à Antananarivo, désormais, les militaires, les gendarmes et les policiers vont être implantés dans les zones reculées, dans les zones rouges et dans les brousses pour être plus proches de la population. Pour ce faire, des « Bases Opérationnelles Avancées » seront installées à travers l’île. « Rien que cette année, cinq bases seront construites », a laissé entendre le Gal Rakotonirina Léon Jean Richard. Celle de Bekapaika à Tsaratanàna sera donc un projet pilote. En effet, Andry Rajoelina a assisté hier à la cérémonie de pose de premières pierres de la construction de ce bâtiment pouvant accueillir jusqu’à 84 militaires. La durée des travaux est de trois mois. Cette Base Opérationnelle Avancée sera équipée de matériels aux normes mais aussi d’un héliport. Pour encourager les éléments des Forces armées, le Chef de l’Etat décide d’instaurer un mode de leadership basé sur la motivation. Désormais, les militaires et gendarmes envoyés en mission dans les zones reculées vont y rester pendant six mois. A la fin de leur mission, chaque élément ayant obtenu de bons résultats en matière de lutte contre l’insécurité, bénéficiera d’un avancement exceptionnel et d’une prime exceptionnelle, a déclaré Andry Rajoelina.

Parc solaire. Lors de son passage à Maevatanàna, le Chef de l’Etat a remis 23 véhicules tout terrain à l’unité locale de la « Zone Rurale Prioritaire de Sécurité ». Il a aussi visité le parc solaire implanté dans cette localité. Pour le moment, ce parc fournit 300kva d’électricité. Le président de la République, après avoir discuté avec les responsables de l’entreprise de tutelle, exige une augmentation de 100kva de plus. « Cette extension doit être finalisée d’ici le mois de novembre afin que Maevatanàna puisse parvenir à l’autosuffisance en matière d’énergie », a-t-il soutenu. Un centre de formation agricole sera aussi construit au niveau de ce district. « Ce sera le premier centre de ce genre dans tout Madagascar », a-t-on fait savoir. Le président de la République a aussi annoncé que les élèves des EPP, CEG et lycées de Tsaratanàna et de Maevatanàna bénéficieront de fournitures scolaires gratuites pour la prochaine rentrée scolaire.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Un proverbe français dit » á Chacun son metiet les Vaches seront bien gardées,,, »
    S’il fallait donner des PRIMES à CHAQUE fonctionnaire ,JE CRAINS….Aucun Travail ne sera fait NORMZLEMENT…Beaucoup vont attendre que des PRIMES SOIENT annoncées pour BOUGER LE CUL…
    Quand ON S’ENGAGE dans UN METIER c’est qu’on connaît leS RISQUES et l’Ethique du METIER ,alors il faut ASSUMER .Les Chasseurs de primes c’est du WESTERN americain…
    Pendant la guerre du Viet Nam ,après chaque BATAILLE ou OPERATION MILITAIRE il y a toujours UNE ENQUETE POLITIQUE qui EVALUE les RESULTATS avec des faits et TEMOINS même en cas de VICTOIRES.Ainsi bien que VAINQUEURS des OFFICIERS ont été passês par les Armes une fois le bilan fait..Et c’était le gage de la VICTOIRE POPULAIRE ,car tout ne s’achete pas si pn veut qu’un pays AVANCE

  2. · Edit

    Miangavy anareo mpitandro filaminana anefa mba tsy hitady olona atao kalana sy résultat fotsiny fa izay tena nanao ratsy tokoa no sambory,matetika mantsy hanafenanjavatra sy hamiliviliana ny fanadihadian dia olona tsy meloka fa halako bika sy tsy tiako tarehy na hatao fitaovana hakana vola no aroso eo anatrehany lalàna dia voahafina ny marina

  3. bravo pour les primes et avancements exceptionnels. Point n’est besoin d’insister ici »que ni la corruption ni les dahalo ne seront maîtriser tant que persistent  » les dahalo et corrompus ambony latabatra ». Par exemple,les hauts corrompus changent de méthode: ils donnent ordre à leurs subordonnés de respecter les procédures,y compris la réconciliation, et corrompre exigeant ensuite une somme collossale sinon l’affaire sera transmise au parquet. Si la somme remise n’est pas conforme à celle exigée,l’affaire sera tsansmise au parquet et l’offrant inculpé de corruption.(voa roa sahala @ akoho)!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.