Japon : Face-à-face Rajoelina – Shinzo Abe

Jacaranda

Le rideau est tombé pour la 7è édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7) qui s’est déroulée au Japon. Un séjour plutôt positif pour la délégation malgache dirigée par le président Andry Rajoelina. En effet, plusieurs accords et conventions de partenariats ont été trouvés. Le Chef de l’Etat a eu plusieurs rencontres bilatérales avec des responsables de grandes firmes japonaises. Pour ne citer que les usines Yamaha spécialiste de la fabrication de matériels de surveillance aérienne par drone ; Sumimoto ; Fuji Oil ; Toshiba Corporation qui proposent d’intervenir dans le domaine de l’énergie ; Daiwa House Industry, une usine leader dans le domaine des bâtiments préfabriqués et FUJIFILM qui offre les technologies de la télémédecine en milieu rural. Le Chef de l’Etat a également eu des entrevues très prometteuses  avec la Directrice Exécutive de l’UNICEF, Henrietta FORE à propos de l’amélioration de la qualité de l’éducation, et le nouveau Directeur Général de la FAO, Qu DONGYU pour évoquer la lutte contre la malnutrition et contre la famine.

Leader en Afrique. Hier, le président Andry Rajoelina a eu un face-à-face avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. La discussion entre les deux personnalités a été axée sur le renforcement de la coopération entre les deux pays. Le numéro Deux du Japon a d’ailleurs exprimé sa volonté d’appuyer la Grande île dans la réalisation du programme Initiative pour l’Emergence de Madagascar. Quant à lui, Andry Rajoelina a déclaré que le Japon est un partenaire important pour Madagascar, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’économie et des constructions. Le Japon va contribuer à la mise en œuvre du projet « Eau pour tous » qui consiste à l’assainissement et la distribution d’eau potable pour toute la population. Mais l’évènement marquant de la dernière journée d’hier était la participation du président de la République à la conférence spéciale sur la promotion de la coopération dans l’Océan Indien occidental dans le domaine de la piraterie maritime. La Grande île était choisie pour être le principal orateur durant la rencontre. Une occasion pour le numéro Un d’Iavoloha d’affirmer sa volonté de défendre les frontières et les richesses maritimes malgaches. Madagascar s’est désormais engagé à participer à l’effort régional pour la sécurisation de l’espace maritime en accueillant le Centre Régional de Fusion d’Informations Maritimes, et prêt à assumer son rôle stratégique pour ce combat. L’on peut ainsi affirmer que la Grande île se positionne en leader en Afrique en matière de lutte contre la piraterie maritime.

Davis R

Telma Fibre Vibe

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. Bonjour.
    Tout cela va dans le bon sens. Reste qu’il faut agiter 1000 idées dans l’espoir de voir une seule se réaliser. Le meilleur crédit de Madagascar repose sur la stabilité politique et sur sa démographie généreuse.

  2. @ NGEDA

    Les Macaques sortent de leurs tanières avec leurs haines viscérales et leurs jalousies morbides !

  3. – Face à face !!! Bizarre
    ou plutôt c’est plus honorifique Davis R ” A eu un entretien avec …à défaut A été reçu par le….pour…
    De la professionnalisme bon sang !!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.