Communales : 10 619 dossiers de candidature déposés dans tout Madagascar

Bon nombre d’observateurs craignent un record de faible taux de participation aux scrutins du 27 novembre.

On a enregistré des candidatures à l’élection des maires dans toutes les 1695 communes de Madagascar.

La situation a évolué depuis le soir du 12 septembre, date butoir pour le dépôt des candidatures. En effet, si les chiffres se trouvant ce 12 septembre à 17h entre les mains de la CENI ont fait état de l’absence des candidats maires et conseillers dans de  nombreuses communes, on a appris hier qu’on a enregistré des dossiers de candidature à l’élection des maires dans toutes les 1695 communes existantes. « Au total, 6061 candidats maires ont déposé leurs dossiers dans le délai imparti par la loi. Ces 6061 candidats sont répartis dans les 1695 communes existantes.», a fait savoir le Rapporteur Général de la CENI Fano Rakotondrazaka. Avant de rajouter : « Quant à l’élection des conseillers, on a enregistré 4558 dossiers de candidature dans tout Madagascar. Mais, il faut signaler qu’aucun dossier de candidature n’a été déposé dans deux communes du district d’Ambatondrazaka, à savoir Antsangatsanga et Ampanotsokatra. » Bref, 10.619 dossiers de candidature ont été enregistrés dans tout Madagascar dans le cadre des Communales et des Municipales du 27 novembre.

72 heures. Mais, rien n’est encore définitif. Les OVEC (Organe de Vérification et d’Enregistrement de Candidature) ont encore, à partir du 13 septembre, 72 heures pour traiter et examiner les dossiers qui leur sont soumis. Durant cette nouvelle période, ces organes vérifient si les candidats ont rempli les conditions exigées par les textes en vigueur. A l’issue de ce délai légal de 72 heures, il appartiendra aux OVEC  d’afficher les listes définitives des candidats autorisés à participer aux scrutins du 27 novembre. Après cette vérification, les cas de candidature unique dans certaines circonscriptions électorales ne seraient pas à exclure. En tout cas, malgré l’impression que les candidats ne se soient pas empressés pour déposer leurs dossiers de candidature, il n’y a pas eu prorogation du délai de dépôt. « Nous avons envoyé au gouvernement une lettre où nous avons exposé toutes les éventualités sur le dépôt de dossier de candidature. Maintenant, cette lettre devient sans objet car la prorogation du délai de dépôt n’a pas été nécessaire. », a précisé Fano Rakotondrazaka.

Maires sans conseillers. Force est de constater qu’il y a plus de listes des candidats maires que celles des conseillers. Autrement dit, il y a des candidats maires qui n’ont pas des listes de candidats conseillers. La question est de savoir comment ces maires pourront gérer leurs communes s’ils sont élus alors qu’ils n’ont pas de conseillers pouvant les aider à réaliser leurs programmes de développement dans les organes délibérants. La situation serait pire si le parti d’opposition à celui du maire élu représente la majorité dans cet organe délibérant. Or, un maire ne peut pas procéder à la mise en œuvre d’une décision relative à la gestion de sa circonscription sans l’aval du Conseil qui prend les délibérations. D’après des analystes politiques, les montants élevés des cautions ont freiné certaines candidatures. Pour ne citer que la commune urbaine d’Antananarivo, il a fallu 20 millions d’ariary pour qu’un parti politique puisse présenter à la fois un candidat maire et une liste des candidats conseillers. En tout cas, la campagne électorale pour les Communales du 27 novembre débutera le 06 novembre.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.