Communales : Démissions en cascade en vue

Jacaranda

Le délai de 72 heures accordé aux OVECs (Organes de Vérification et d’enregistrement de Candidature) pour le traitement des dossiers de candidature a expiré dimanche dernier. Dans ce délai, les OVECs ont délivré les certificats d’enregistrement aux candidats maires et candidats conseillers qui ont rempli les conditions exigées. Pour les maires en exercice qui se portent candidat et qui ont obtenu ces certificats d’enregistrement, ils sont démissionnaires d’office, conformément à la loi n°2018-011 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n°2014-020. Pour un député qui se présente, il est tenu de se mettre en position de disponibilité une fois que son nom figure dans la liste des candidats autorisés à concourir. C’est le cas de Roland Ratsiraka, candidat du MTS à Toamasina I. Si ce dernier n’est pas élu maire, il pourra se réintégrer à l’Assemblée nationale.

Postes vacants. L’OVEC de Nanisana a publié hier la liste des candidats autorisés à participer aux Municipales d’Antananarivo Renivohitra. Les cinq candidatures au poste du maire ont été toutes validées. Le candidat de l’IRD Naina Andriatsitohaina sera donc tenu de déposer sa démission de son poste de ministre des Affaires Etrangères. C’est également valable pour le poulain du TIM Tahiry Ny Rina Randriamasinoro qui devra libérer dans les prochains jours son fauteuil de secrétaire général de la Commune urbaine d’Antananarivo. A rappeler que si un candidat n’est pas satisfait de la décision de l’OVEC, il a le droit de saisir la CENI et le tribunal administratif territorialement compétent. Il appartiendra à la CENI centrale de publier la liste définitive des candidats le 24 septembre prochain.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.