PAC : Procès d’une affaire de blanchiment de capitaux hier

4 sociétés convoquées par le PAC en son siège aux 67Ha (Photo d’archives)

Après avoir rendu son jugement sur l’attentat perpétré au Score Tanjombato le 7 juin 2018, avant-hier, le Pôle Anti-Corruption (PAC) a traité un autre dossier, le lendemain. Il s’agit de blanchiment de capitaux. Quatre personnes  ont été ainsi entendues PAC pour cette raison. Le verdict est tombé, hier même, elles ont été acquittées. Toujours est-il que cette juridiction n’intervient que pour une affaire qui dépasse les 200 millions d’ariary. Des infractions qui pourraient concernées le secteur public mais également le secteur privé.

Infractions. Le Pôle Anti-Corruption (PAC) est une juridiction spécialisée dans les affaires de corruption, ainsi que les infractions économiques et financières. Il traite les dossiers de corruption, y compris les infractions économiques et financières, impliquant aussi bien un simple citoyen qu’un dirigeant étatique. Les affaires proviendront du Bureau indépendant anti-corruption, du SAMIFIN ainsi que de la police et de la gendarmerie. Faut-il également rappeler que « les infractions prévues et réprimées par la loi 20014-005 du 17 juillet 2014 contre le terrorisme et la criminalité organisée » relèvent aussi du domaine du Pôle Anti-corruption ? C’est le cas notamment de l’attentat susmentionné.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.