Litige foncier à Sambava : Guerre déclarée entre Jacques Randrianasolo et Richardson Rakotomanana

Jacaranda

Guerre déclarée entre le ministre de la Justice, Jacques Randrianasolo et le Directeur du Bureau des Doléances au niveau de la Présidence de la République, Rakotomanana Richardson. Ayant effectué une descente dans la Région SAVA vendredi dernier, ce responsable au sein de la Présidence a rencontré les personnes concernées par une affaire de litige foncier au niveau du District de Sambava. A l’occasion, Rakotomanana Richardson a avancé une autre alternative que l’exécution du verdict du tribunal pour régler le conflit. Une initiative que le ministre de la Justice considère comme une velléité à encourager les justiciables à refuser la mise en application d’une décision de Justice. Il convient de noter en effet que le tribunal local a déjà rendu son verdict par rapport à cette affaire. « Comment peut-on envisager que Madagascar soit un Etat de droit si on refuse d’appliquer une décision de Justice », s’est insurgé le ministre Jacques Randrianasolo qui a également dénoncé une démarche qui pourrait entacher l’image du président Andry Rajoelina.

Rappel à l’ordre. Au cours d’une descente à Sambava samedi dernier, le numéro Un de la Justice s’est permis de rappeler à l’ordre le Directeur du Bureau des Doléances auprès de la Présidence. « La mission du Bureau des Doléances est de recueillir les réclamations des citoyens, de réfléchir là-dessus et de proposer des solutions », a-t-il soutenu. Considérant le comportement des personnes concernées par cette affaire comme « une entrave à la Justice », le ministre de la Justice Jacques Randrianasolo de faire savoir qu’il a déjà ordonné au Procureur de la République de sortir un mandat d’arrêt. « Le non application d’une décision de Justice constitue une infraction », a-t-il martelé. Reste à savoir toutefois si Rakotomanana Richardson, accusé d’avoir encouragé un refus d’exécution d’une décision de Justice, ferait lui aussi l’objet d’une poursuite. Histoire à suivre.

Davis R

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. J’ai même vu un magistrat qui ose condamner en correctionnel sans motivation avec la seule phrase  » il résulte preuve suffisante » puis en appel, le collège des 3 magistrats violant carrément la loi pour trouver une motivation. Tout est possible …

  2. efa tsy fantatra intsony ny marina. Misy tokoa didim-pitsarana tsy araka ny tokony ho izy fa indraindray ilay fahafahan’ny mpitsara mahazo manao interprétation(sady mpanao lalàna no mpampihatra lalàna eo ny mpitsara) dia manome vahana fitongilanana. Ka ny tahaka izay no mety mampisy disadisa indrindra fa raha samy any ambonimbony any fa ny aty ambany dia mionona fa atody tsy afaka miady amam-bato.

  3. Fa inona moa ity atao hoe tany tan-dalàna dradradradraina lava ity e ?
    Sa resaka poak’aty indray ?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.