Assemblée nationale- Sénat : Vers une session mouvementée

Jacaranda

La deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale et du Sénat débutera dans une semaine, plus précisément le 15 octobre prochain. Puisqu’il s’agira d’une session budgétaire, les députés et les sénateurs auront à examiner pendant  60 jours le projet de loi de Finances initiale pour 2020. Mais, le rendez-vous s’annonce mouvementé. A l’Assemblée nationale, les députés trouveront l’occasion pour demander au gouvernement des explications sur le sort de leurs avantages prévus dans la Résolution n°01-2019/R modifiant l’Arrêté n°67-AN/9 portant règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Parmi ces avantages figure le droit des députés au passeport diplomatique, aux assistants et aux conseillers.

Statut de l’opposition. Au Sénat, l’examen de la proposition de loi sur le statut de l’opposition initiée par le député Mapar Brunelle Razafintsiandraofa focalisera l’attention. Le sénateur a ajourné cet examen lors de la dernière session extraordinaire du Parlement. Anosikely ne voulait pas confondre vitesse et précipitation pour éviter d’éventuels pièges dans la démarche du pouvoir en place. Le président de la Chambre Haute Rivo Rakotovao a déjà consulté les entités politiques concernées, notamment celles issues de l’opposition. A s’en tenir à cette démarche inclusive, le fruit de ces consultations serait  pris en compte dans l’examen de cette proposition de loi qui devrait modifier certaines dispositions de la loi n°2011-013 qui n’a jamais été appliquée.

R. Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.